AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

« Invité »





MessageSujet: Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro] Mer 28 Déc 2011, 9:13 pm

Hiro & Haru <3





Réveil matin 15h je me réveille comme une fleure ou pas, Je me suis levé il était 7h du matin faut pas croire qu'être Yakusa est de tout repos et qu'on passe tout son temps à s'amuser c'est faux enfin non je m'amuse beaucoup mais je suis jeune aussi, et en tant que bras droit de Kazu' je prend mon job au sérieux faut pas croire. Si je me suis levée si tôt c'est que j'ai rendez-vous à 11h avec un homme, je suis bi' mais j'ai une grosse préférence pour les boys, ça fait longtemps que je n'ai pas été aussi sérieux avec quelqu'un, Hiro enfin Masahiro, je préfère les garçons petits et mignons avec l'air innocent et pur, mais malgré son mètre 82 il a quelque chose de mignon, il a look de badboy avec ses cheveux longs, ses percings et tous ses tatouages mais il est naif et maladroit et j'adore ça même son côté narcissique est chou et amusant. On a rendez-vous pour faire les boutiques à Sunshine city, J'ai hâte de le voir mais en même temps je suis très anxieux il me plait vraiment ça fait longtemps ça ne m'était pas arrivé, je suis du genre à changer de partenaire chaque soir, c'est facile et pas prise de tête, si ça devient sérieux ça va me faire bizarre mais je prêt à être fidèle pour lui, si on m'entend dire ça les gens vont rire moi Haru' le casanova de IGWP se mettre en couple et être fidèle à un seul homme c'est assez comique en quelques sorte.

"HARUUUUUUUUUUUUUUU!!! Tu m'écoutes oui!!

-Désolé tu disais quoi Hisa?"


Elle répéta, et parla pendant un bon moment mais je n'écoutais pas plus qu'avant j'étais reparti dans mes pensées imagés par un ténébreux guitariste.

9h30, Je retourne dans ma chambre, je me déshabille et part à la douche, Je me lave rapidement, je sèche puis passe de l'huile sur mon corps, j'adore et les autres aussi ça me fait la peau brillante et sur mes muscles ça donne un effet super, bon c'est pas comme si je voulais montrer mon corps absolument mais on ne sait jamais, on n'est jamais assez prévoyant, par exemple je me déplace toujours avec des capotes. Bref, je me rase c'est pas que j'en ai vraiment besoin mais ça donne la peau douce, ensuite de l'après rasage qui sent l'homme? Je vais m'habiller, j'enfile un boxer Calvin Klein noir, un marcel blanc super moulant qui laisse très bien apercevoir mes muscles, un blue jean troué qui moule parfaitement bien mes jolies fesses fermes, ensuite je prend une chemise blanche que je ne boutonne pas jusqu'en haut, je prend mon parfum favori et me le vaporise dessus. je me coiffe, me regarde dans le miroir, enfin m'admire faut dire que j'avais sortie le grand jeu, je regarde l'heure 1Oh20, j'attrape mon porte-feuille, mon blouson en cuire et mes clés et sorti.

10h27, je suis sur la grande place le lieu de rendez-vous, je suis bien en avance et aime ça, je peux ainsi me mettre en condition, me préparer mentalement, j'aime aussi regarder les gens passer, il y a de tout, des riches, des pauvres, des salaryman, des yakusas, des fashiionistas, des sweet lolitas,...

1Oh55, j'attend

11h05 idem

11h07 Je le vois arriver vers moi, il est beau, il en jette, il a de la prestance, des gens le regardent, non le matent et ça m'énerve il est moi c'est mon mec enfin on sort pas ensemble MAIS C'EST LE MIEN A MOI grrrrrrr.

Il s'excuse d'être en retard, je lui dit que ce n'est pas grave pour quelques minutes et me demande si je suis là depuis longtemps je lui répond que je viens d'arriver comme dans tout les films de nanas.

On marche, on discute, on rigole, j'adore son rire il est merveilleux, j'aimerais qu'il ne s'arrête pas de rire. Midi déjà que le temps passe vite quand je suis à ses côtés, je lui propose de l'inviter au restaurant avant d'aller faire les boutiques.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

« Invité »





MessageSujet: Re: Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro] Jeu 29 Déc 2011, 11:50 am

Ce jour-là, j'avais rendez-vous avez Haruto. La veille, je m'étais couché tard, à cause d'une chanson que je voulais absolument terminer et le matin, je m'étais réveillé assez tôt, à la fois impatient et un peu stressé de le retrouver. Il avait quelque chose ce garçon, quelque chose qui ne me déplaisait pas...

Je décidai finalement de me lever, je savais que je ne me rendormirais pas alors ça ne servait à rien de rester au lit. Je me frottai les yeux et déambulai jusqu'à la cuisine. Je préparai du thé et sortis un sachet de gâteaux en guise de petit déjeuner. Je n'avais pas très faim le matin et ce jour ne différenciait en rien des autres.

Quand j'eus terminé, je filai dans la salle de bain pour me laver et me pomponner un peu. Il fallait que je fusse présentable devant Haruto, lui qui était une personne qui prenait soin d'elle. Non pas que moi je ne le suis pas, mais moins que lui en tout cas.

Je sortis de l'eau, me séchai rapidement et la serviette autour de ma taille, je courrai dans ma chambre attraper des vêtements. Jean noir un peu trop grand pour moi et déchiré ça et là, un t-shirt blanc avec des cartes de jeux dessinées dessus ainsi qu'une veste zébrée et un foulard jaune, signe d'appartenance aux g-boys, que je nouais autour de mon bras terminait ma tenue du jour.

Pour la coiffure, j'optai pour la simplicité : un coup de brosse dessus cette tignasse et le tout était joué. Je mis également un peu de maquillage autour de mes yeux, surtout pour masquer quelques cernes. J'étais finalement prêt et j'espérais intérieurement plaire, n'était-ce même qu'un peu, à Haruto.

Je jetai un coup d’œil à la pendule, j'avais rendez-vous à onze heures, il me restait donc encore pas loin d'une heure. Je me mis un peu devant la télévision et sans m'en rendre compte... Je piquai du nez.

Lorsque je rouvris les paupières et que je vis l'heure, je bondis du canapé et me ruai à l'extérieur. J'allais être en retard, je devais me dépêcher ! J'accélérai alors le pas et je parvins enfin au lieu où nous nous étions donné rendez-vous. J'aperçus Haruto rapidement et un sourire s'étendit de lui-même sur mon visage. Il avait beaucoup de prestance et de charisme.

En arrivant vers lui, je baissai un peu le visage et légèrement gêné, je déclarai :

« Désolé pour mon retard... »

Mais il ne m'en voulait pas, tant mieux. De nouveau, un sourire tapissa mes lèvres et nous commençâmes à discuter de tout et de rien. Il me faisait rire, j'appréciais beaucoup sa compagnie. Je me sentais un peu différent à véritablement parler... Mais ce n'était pas désagréable, au contraire même.

J'en oubliais un peu mes ennuis du quotidien. Mes rêves même semblaient ne plus faire partis de mon esprit - et pourtant j'en possédais à en revendre. C'était à la fois une sensation étrange, mais également plutôt agréable. En fait, je ne comprenais pas vraiment ce qu'il m'arrivait à cet instant là.

Quand il me proposa de manger au restaurant, j'acceptai immédiatement sa proposition, ça me faisait vraiment plaisir. Pour m'amuser, je m'accrochai alors à son bras et le secouai gentiment :

« Allé, on va manger ? J'ai faiiim ! »

D'ordinaire, je n'aurais jamais dit ça de cette façon. D'ordinaire, je reste plus... sobre. Je ne savais pas pourquoi je me comportais un peu à l'instar d'un gamin. Sur l'instant, ça m'amusait et me faisait gentiment rire. En fait, je me demandais comment il allait réagir.

Pendu à son bras, j'ignorais où il m'emmenait, mais j'avais entièrement confiance. Et puis, question nourriture, je n'étais pas bien difficile à satisfaire, excepté quelques petits crustacés dont j'ai la sainte horreur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

« Invité »





MessageSujet: Re: Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro] Mar 31 Jan 2012, 8:30 pm

« Je connais un restaurant de crevettes succulent……….Non je rigole, je connais un petit restaurant italien tu m’en diras des nouvelles ? »

Il est trop chou, il se comporte comme un môme, il réussissait à m’attendrir à une vitesse fou moi un gros. Et voilà et voilà ! Maintenant il m’attrape par le bras comme je fais pour me contenir moi, il me fait fondre. Nous voilà devant le restaurant, je lui ouvre la porte, le fait entrer, je demande une table pour deux on nous y amène, je lui tire la chaise et s’assoit. On prend les cartes et commence à lire, je ne connais pas un seul mot d’italien mais étant déjà venu quelque fois ça allait et puis je prendrais une source sure des spaghettis.

Je ne suis pas très à l’aise c’est la première fois que j’amène quelqu’un au restaurant, j’ai peur de ne pas en faire assez du coup j’en fais un peu trop je crois que je le gène mais je dois être celui des deux le plus gêné. M’occuper d’une bande de yakusas y a pas de problème mais dès qu’il s’agit de ma vie sentimentale c’est plus compliqué, je ne sais pas faire et il n’existe pas de manuelle enfin maintenant si mais j’y crois pas trop et puis ça dépend des gens. Je suis si stresser que sous la table ma jambe bouge toute seule, et je n’arrive pas à l’arrêter pas que ça me dérange mais quelque fois elle touche la sienne ce qui me fait encore plus stresser et donc elle tremble de plus en plus, je ne sais pas quoi faire. HE ! Qu’est-ce qu’il fait ? Il me fait du pied où j’hallucine ? Mais au moins ma jambe ne vibre plus, je suis paralysé là encore je ne sais pas quoi faire, je ne laisse faire, nos regard ne se quitte pas, je me sens rougir. Il doit faire ça pour le détendre, pour rire, s’amuser, il a dû voir que j’étais très anxieux enfin j’imagine que c’est pour ça pour quoi d’autre ? Je me sers un verre d’eau pour me détendre mais j’en renverse un peu sur la table ce qui le fait légèrement rire, je boude il fait que m’embêter ce baka, ma vengeance sera terrible. Faut que je prenne un peu de contenance je ne peux pas me faire déstabiliser par un pied tout de même, même si c’est un pied tout à fait charmant. Je vais essayer de le perturber moi aussi,,, Que je réfléchisse…anno….Je sais mais c’est un peu extrême, moi je me lance, alors qu’il promène son pied sur ma jambe j’écarte mes cuisses outrageusement. Je n’ai pas le temps de voir sa réaction qu’un serveur arrive prendre notre commande ce qui le fait arrêter tous mouvements ce qui était voulu à la base mais j’aurais tout de même voulu savoir ce qu’il allait faire, je suis un peu frustré de pas savoir, je sais je suis un mec pas normal, ma logique est unique.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

« Invité »





MessageSujet: Re: Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro] Jeu 02 Fév 2012, 2:57 pm

Des crevettes ? J'imagine que lorsqu'il débita cela, je dus faire une tête effrayée. Des crevettes... Ces petits crustacés rosés d'une laideur inimaginable avec des antennes longues comme pas possible. Les crevettes, je n'ai jamais aimé ça et elles m'ont toujours fait peur.

Heureusement, Haruto plaisantait (j'en retins quand même un profond soupir) et il nous conduisit dans une restaurant italien. Je n'étais jamais venu auparavant, mais je connaissais quelques trucs de la cuisine italienne. Haruto était très galant, il m'ouvrit la porte en me faisant entrer puis tira ma chaise pour que je puisse m'asseoir. Je ne manquai pas de le remercier à chaque fois en me sentant un peu idiot de rougir pour cela. Je n'avais pas réellement l'habitude de me faire chouchouter, en quelque sorte. Mais j'avoue que ça ne me déplaisait pas, bien au contraire même.

Je pris la carte de la maison posée sur la table devant moi et la parcourait des yeux. Toutefois, je préférais regarder au-dessus et fixer mon interlocuteur qui semblait un peu mal à l'aise. Que lui arrivait-il ? Il n'était donc pas bien en ma compagnie ? Je me laissai cette fois-ci soupirer doucement, j'espérais que ce n'était pas cette raison, j'aimerais qu'il soit heureux avec moi.

Après plusieurs minutes le nez plongé sur la carte, je fis mon choix : du risotto au poulet (il y en avait également aux fruits de mer, sauf que je notai les crevettes). Sous la table, parfois ma jambe rencontrait celle de l'apollon en face de moi, on aurait dit qu'il tremblait un peu. Il fallait qu'il se calme, sinon il allait carrément renverser notre table ! A ma manière, je décidai de lui faire du pied et ce fut instantané, sa jambe ne bougeait plus.

Au-dessus, il se servit un verre d'eau, en en renversant sur la table au passage, ce qui me fit légèrement rire. Ensuite je lui adressais un petit sourire ; il boudait ou bien... ? En tout cas, j'adorais la moue qu'il esquissait à cet instant, ça ne collait pas vraiment avec son personnage, mais il était magnifique.

Tandis que je me perdais totalement dans sa contemplation, tout à coup mon pied ne touchait plus que du vide ; ça me perturba un peu mais je n'eus pas honte de me baisser pour vérifier ce qu'il avait alors qu'un serveur était là pour prendre notre commande. Je vis alors qu'Haruto avait ouvert ses cuisses de telle façon que je ne pouvais plus frôler sa jambe.

Vexé, je me redressai sur mon siège, croisai mes jambes ainsi que mes bras. Nous passâmes commande et j'attendis que le serveur se fut éloigné pour demander à mon interlocuteur :

« Pourquoi t'as fait ça ? » dis-je un peu énervé.

D'abord il se sentait mal à l'aise avec moi, puis j'essayai de le détendre et voilà ce que je récoltais. C'était un peu bête de se vexer pour si peu, mais en réalité, je l'appréciai beaucoup, pour ne pas dire énormément. Je voulais tout faire pour qu'il soit bien en ma présence et puis... j'aimais le toucher.

Je tournai la tête pour regarder à l'intérieur du restaurant, l'ambiance était plutôt sympa et la décoration également. C'était typique italien et ça me plaisait bien. Je reportai finalement mon attention sur Haruto, en fait, je ne voyais un peu que lui et c'était étrangement perturbant. Excepté pour ma guitare, et pour la musique en général, je n'avais peut-être jamais été aussi... obnubilé par quelque chose, par quelqu'un.

De toute façon, je savais que je ne pourrais pas lui en vouloir longtemps...

« Merci de m'avoir invité, Haruto-san, lui souris-je, et... désolé de m'être un peu... emballé comme ça. »
Mes yeux se posèrent sur sa main, je n'osais pas la lui prendre de peur de me faire envoyer balader à l'instar des minutes précédentes mais aussi car il y avait autre chose qui me disait de ne pas le faire. C'était difficile à expliquer, mais c'était comme si on me retenait et pourtant l'envie ne me manquait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »





MessageSujet: Re: Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro]

Revenir en haut Aller en bas

Une sortie Shopping enfin un rencart [ft Kiyowara Masahiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Ikebukuro :: # AFTER GAME. :: Don't say goodbye :: Rps abandonnés-