AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 05 Fév 2012, 4:55 pm

    Toru n'avait encore jamais été aussi heureux de toute sa vie. Que le plus jeune accepte sa demande etait tout a fait inattendu. Il s'imaginait déjà pouvoir se réveiller tous les matin, prendre ses repas a ses cotes, et surtout pouvoir toujours avoir un oeuil sur lui. Il se sentait tellement bien a cette idée ! 

      Le jeune homme, tant qu'il était auprès de son petit ami, était heureux. Peu importe ce qu'ils pouvaient choisir de faire, faire une sieste, manger, rester des heures a se regarder sans rien dire, il avait la sensation qu'il ne lasserait jamais d'aucun trait de son visage et de sa personnalité. Plutôt fou quand on se connait depuis presque dix ans, comme lui avait fait remarquer quelques secondes auparavant. 

    Mais il imaginait que son petit ami devait surement s'ennuyer au bout d'un moment, et comme le jeune homme tenait a ce Kamiya passe un Noel merveilleux, il demanda ce que le petit désirait faire tout en lui caressant délicatement les cheveux.

    ▬ On va à la fête foraine ?
     
    Bien sur qu'il n'aurait jamais pu lui refuser quoi que ce soit de toute façon. Il sourit en se mordillant la lèvre. Il avait compris comment la faire craquer.

    -A la fête foraine ? Bien sur. A condition que tu te couvres bien. D'accord ?

    Ainsi avaient t'ils décidé de sortir pour leur premier Noël ensemble, et le lieu qu'ils avaient choisissait la fête foraine. Ce petit coin de paradis en dehors de la ville, sur la rive de la baie de Tokyo. En hiver, l'endroit était totalement glacial, a cause de sa proximité avec l'eau. Mais c'était aussi de loin le coin le plus magnifique de la ville, surtout en cette période des fêtes. Il prêta une grosse écharpe et des gants a Kamiya, qui lui donnaient légèrement l'allure d'un petit père Noël. 
    Et sourit avant de de préparer lui aussi.

    -On y va ?  

    Demanda le jeune homme en saisissant la main de son petit ange. Tous deux se glissèrent dans la rue, la jetée se trouvait tout près de l'appartement, et il etait agréable de pouvoir admirer les vitrines illuminées en marchant. Toru avait glissé la main de Kamiya qu'il tenait dans sa propre poche avec la sienne, pour ne pas qu'il ne prenne froid.

    Rapidement se mêlèrent a leurs pas le ressac de la mer glacée et les rires des enfants qui participaient a l'énorme fête foraine. Ils avaient de la chance, a cette heure ci il n'y avait pratiquement personne, car a peu près tout le monde préférait rester en famille le jour de Noel .
    Seuls quelques jeunes couples avec leurs enfants profitaient des stands, et bientôt, les deux jeunes hommes se mêlèrent a eux. 

    Le tout donnait quelque chose très impressionnant, une grande variété de stands : des en-nichi aux grandes attractions importées des pays occidentaux, il n'y avait que l'embarras du choix. Et a peu près tous les cents mètres, on trouvait des cuisines ambulantes ou l'on pouvait se régaler de tous les snacks possibles et inimaginables
     
    Les yeux du jeune homme s'illuminèrent de joie. Ça faisait tellement longtemps qu'il n'était pas allé a une fête foraine, qu'il avait l'air d'avoir de nouveau neuf ans. Il passa doucement son bras autour de la taille du blondinet et le serra contre lui. 

    -Avec quoi tu veux commencer ? La maison hantée, la grande roue, quelque chose d'autre ? a moins que tu aies envie de grignoter quelque chose avant ?

    Tout lui faisait envie a lui, alors mieux valait ne pas prendre le risque de le laisser choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 05 Fév 2012, 9:20 pm

    Il avait accepté d'habiter avec lui, ce qui impliquait le fait qu'ils seraient encore plus souvent ensemble ce qu'ils n'étaient déjà? Le blondinet sourit à cette idée. Il ne mit au final pas longtemps pour trouver ce qu'il voulait faire. Le plus jeune ne put s'empêcher de laisser échapper un léger rire en entendant la réponse de son petit ami. Bien sûr qu'il se couvrirait, au moins un peu, il faisait froid dehors et il n'avait pas envi de geler sur place. Il avait d'autant plus raison que le fête foraine se trouvait à proximité de la mère. Répondant d'un simple hochement positive de tête Satoshi se releva et alla mettre ses chaussures ainsi que sa veste, il fit un sourire et enfila les gants que lui avait prêté Toru avant de passer l'écharpe, elle aussi prêtée, autour de son cou, il ne manquait plus que le bonnet et il ressemblerait presque à un lutin des neiges. Une fois emmitouflé, l'écharpe lui montant jusque sur le nez le blondinet attendait donc pour partir. Une fois fin prêts il sortirent donc pour s'engouffrer dans les rues de la ville.

    En effet il ne faisait vraiment pas chaud et Satoshi frissonna légèrement en sentant le vent froid frapper son visage il se serra lentement contre son aîné et sourit en voyant qu'il venait de glisser leurs mains dans sa poche. Il leva les yeux vers lui sans rien dire puis regarda un peu autour d'eaux, tout était illuminé. Les vitrines étaient plus que voyante, on pouvait d'ailleurs remarquer une tonne de différents produits, suivant le magasin devant lequel ils passaient. Il ne leur fallut pas longtemps pour arrivé au lieu désiré et le plus jeune était émerveillé devant tant d'attractions, elles étaient toutes plus intéressantes les unes que les autres. Il n'y avait pas énormément de monde, enfin, le g-boy ne s'en formalisa pas, à vrai dire il s'en fichait que les gens soient là ou pas, peu importe. Par quoi devraient ils commencer, il y avait tant de choix. Satoshi n'en savait rien, seulement c'était à lui de choisir la première attraction. Le blondinet réfléchissait, il fit un léger sourire et se décala vivement de son aîné pour se mettre face à lui. Il le regardait et se retint de rire en voyant son air.

      La première devant laquelle on passe, on y va !


    Il était enthousiaste à l'idée de pouvoir s'amuser, il en avait besoin et puis, c'était noël. Le g-boy fit un léger rire dans son écharpe avant de se retourner et d'avancer pour s'engouffrer dans ce monde qu'était la fête foraine Il s'arrêta alors devant la première attraction, la maison des miroirs. Ah ! Il devait traverser ces allées de miroirs sans se perdre, un peu comme un labyrinthe, ça pouvait être amusant. Satoshi alla donc à l'entrée et attendit que Toru arrive à sa hauteur avant d'entrer dans l'attraction. Il était heureux. A peine entré déjà perdu il se retrouva entouré d'une multitude de miroir, ce qui lui donna presque le tournis, il se tourna alors vers son petit ami et alla près de lui tout en restant face à lui, il ne voulait pas se perdre tout seul, en plus ils étaient venus ensemble, ce n'était pas pour faire les attraction séparément. Le plus jeune sourit et prit lentement une des mains de son aîné dans les siennes pour ensuite lever le regard vers lui. Il savait que son sourire ne se verrait pas étant donné qu'il avait toujours l'écharpe montée jusque sur son nez, nez qui devait être glacial maintenant, peu importe.

      J'ai peur de me perdre.


    Il était vrai qu'il avait peur de se perdre entre tous ces miroirs, d'ailleurs un miroir était fait pour refléter non ? Il tourna alors la tête pour regarder autour d'eux et fit un nouveau sourire, en effet, ils étaient partout. Le plus jeune commença alors à compter combien il y avait de doubles de leurs personnes. Il se perdit dans ses comptes en moins de deux secondes tellement il y en avait et aussi du fait qu'il ne se souvenait plus quel miroir il avait compté et lequel pas. Il se plaça alors à côté de Toru pour avancer dans le but de traverser cette maison de miroirs. Il le lâcha d'une main et vint la collé sur la paroi qui se trouvait à côté de lui, la mettant un peu en avant, au moins il se risquait pas de se prendre un miroir en pleine figure. Il avançait lentement tout en restant collé contre son aîné, il n'y avait pas d'autre bruit que leurs respirations respectives. Le plus jeune suivait le chemin tout en se laissant guider par son petit ami, son sourire ne s'effaçait et il s'amusait à regarder les miroirs devant lesquels ils passaient. Il baissa son écharpe pour faire différentes grimaces et rit légèrement. Il ne lui en fallait pas beaucoup.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Lun 06 Fév 2012, 2:54 pm

    Toru n'avait donc pas pu résister a la proposition du jeune homme. L'idée d'aller s'amuser en sa compagnie le rendait euphorique. Il faut dire que ils n'en avaient pas eu officiellement l'occasion depuis qu'ils étaient ensembles, de s'amuser comme le vrai couple qu'ils étaient sans se soucier d'etre surpris par leur parents ou d'être attaqués. Aujourd'hui, ils se consacraient a leur couple et seulement a leur couple. N'était ce pas merveilleux ? 
    Remontant tranquillement la rue en admirant silencieusement les vitrines, ils faisaient leur petit bout de chemin jusqu'à leur destination, la fête foraine. 
    Les stands et les grandes infrastructures se côtoyaient pour le  plus grand plaisir des petits et des grands. Le jeune homme frissonna de plaisir en voyant le blondinet pratiquement sautiller de joie.

    Il s'arrêta quand le petit jeune homme se posa devant lui, et le garçon sourit tout en prenant don visage dans ses mains et en posant ses lèvres sur son petit nez frigorifié.
    Puis il se sépara de lui pour le laisser parler.

    ▬ La première devant laquelle on passe, on y va !

    -Bien je te suis al...Hey ! Attends moi !

    S'écria t'il en le voyant soudainement se précipiter vers la première attraction. Il ne connaissait pas, et regarda d'un air légèrement dubitatif l'espace d'énorme château de verre. Il sourit, et trottina finalement pour le rejoindre. Après tout, Ce serait une très bonne occasion pour découvrir ce qu'était un palais des glaces. 
    Il alla saisir la main de son petit ami et rentra docilement avec lui dans ce qui avait l'air d'un labyrinthe. Sauf que la, tout ce qu'il voyait, c'était des dizaines de copies de leur petit couple. Il se mit a loucher.

    ▬ J'ai peur de me perdre

    -Alors reste près de moi.

    Ils s'avancèrent dans l'énorme dédale de glaces en essayant de ne pas s'en prendre une sur le nez. Malheureusement, il fut un peu trop distrait par les adorables grimaces que le jeune homme était entrain de faire a son reflet.
    Il fonça droit dans la glace, qui fit un "bwoum" sonore alors qu'il reculait de quelques pas en se tenant la tête.
    Il jura entre ses lèvres mais finit par éclater de rire en tirant le blondinet contre lui, et l'embrassa.

    -trouvons la sortie avant que je ne finisse couvert de bosses.
     
    Finalement ils approchèrent assez rapidement du but après avoir descendu un drôle d'escalier vacillant et après une belle crise de fou rire, il fit descendre le blondinet avant lui sur un autre petit escalier mais ils furent bientôt attaqué par un jet de vapeur avec un"pssssssht"sonore.

    -wouah ! Ça m'a fait peur !

    Tout en riant, il passa ses bras autour des frêles épaules de son petit ami et enfouit son nez dans son cou tout en l'entrainant loin du palais des glaces. Par apport a l'intérieur de l'attraction, ou ils avaient eu très chaud, l'extérieur était terriblement froid, alors il ne lâcha pas le plus petit.

    -Alors, suivant !

    La prochaine attraction était la maison hantée. Elle ne valait pas celle de vrais parcs d'attractions, mais semblait intéressante vu de l'extérieur. Une espèce de grand manoir en carton pâte se dressait devant eux, des cris s'en échappaient, et des effets sonores dignes d'un cimetière hanté devrait leur fiche la chair de poule.

    La façade était peinte, mais aussi une grande pancarte indiquait en couleurs bariolées : Ici, venez avoir les plus belles frayeurs de votre vie (utilisation exceptionnelle d'images 3D). Plutôt impressionnant pour une attraction de forains. Et puis se serait toujours une raison de pouvoir serrer le jeune homme contre lui. 
     
    -On y va ??

    Il prit le blondinet avec lui, et alla payer le forain, ils furent alors autorisés a monter sur la plate forme, et a ouvrir la porte de la maison hantée qui grinça durement sur ses gonds, le japonais eut de légers frissons quand ils se retrouvèrent plongés dans le noir.
    Une voix terrifiante leur souhaita soudainement la bienvenue, et une toute petite lumière s'ouvrit au fond du couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Sam 18 Fév 2012, 10:23 pm

    Alors qu'il s'amusait à faire des grimaces un bruit le fit sursauter, il se retourna rapidement vers son aîné qui venait de reculer de quelques pas. Il fit un sourire en l'entendant râler et déposa un baiser sur sa joue avant de le traiter affectueusement d'idiot. Non mais c'est vrai il fallait le faire pour foncer tout droit dans un miroir. Il ne put cependant pas se retenir de rire après quelques secondes. Non mais vraiment, il fallait le faire. Bon c'était vrai que c'était tout à fait probable de se prendre un miroir, mais quand même, il aurait suffit de faire attention. Il avait bien deviné que c'était parce qu'il faisait plus attention au reflet de Satoshi qu'au chemin qu'il prenait. Le plus jeune rit doucement, se moquant légèrement. Il fit un sourire lorsque son aîné le tira doucement vers lui pour l'embrasser ensuite. Le blondinet lui tira doucement la langue avec un sourire angélique.

      Regarde où tu vas aussi...


    Il hocha ensuite la tête suite à la réflexion de Toru et le suivit alors pour sortir de ce labyrinthe de glace. Alors qu'ils arrivaient au bout, il descendit lentement les escaliers pour éviter de se casser la figure et fit un léger bon en entendant un espèce de « psht » plutôt long accompagné d'un jet de vapeur. Il eu un mouvement de recul avant de se décider à sortir de l'attraction. Il tourna légèrement la tête vers son petit ami en sentant son visage dans son cou et fit un nouveau sourire avant d'enfouir à nouveau son visage dans son écharpe, il faisait froid et bien qu'il était collé contre le japonais, le vent pouvait tout de même l'atteindre. Il ne se plaignit d'ailleurs pas que son corps soit collé à celui de Toru et resta contre lui tout en avançant vers la prochaine attraction. Lorsqu'il se rendit compte qu'il s'agissait de la maison hanté il tressaillit, s'il avait pu partir en courant il l'aurait fait. Mais, il n'allait pas fuir et puis il ne craignait rien, enfin.. Normalement pas. Il attendit alors que son aîné paye l'attraction devant la porte, il payerait la prochaine pour la peine. L'endroit de l'inspirait pas vraiment, en même temps c'était une maison hantée, il ne fallait pas se leurrer il n'allait pas entrer dans le monde des Bisounours. Le plus jeune tourna alors le regard vers son aîné et fut contraint de le suivre, en même temps l'attendre dehors ne lui donnait pas plus envie que ça non plus, il aurait rapidement froid et personne pour le réchauffer, il n'avait pas envie de tomber sur une folle ou un pervers, yeurk.. Rien que d'y penser il en avait la chair de poule. Alors qu'ils avançaient lentement la porte s'ouvrit en faisant un bruit monstre, le plus jeune se replia légèrement sur lui même.

    D'un coup le noir, le plus jeune ne savait pas où il était, ce qui le faisait légèrement flipper, déjà il savait avec qui il était, c'était un bon début. La lumière pâle qui se trouvait devant eux ne lui inspirait carrément pas confiance. Il voulu jeter un coup d'oeil à son aîné, mais celui ci ne verrait rien, il étaient plongés das le noir complet. Le jeune homme gonfla les joues, il n'aimait vraiment pas ça. Ben quoi, un g-boy a très bien le droit de ne pas aimé les films d'horreur et tout ce qui s'y rapporte, les maisons hantées c'était pareil. Le plus jeune s'avança alors pour suivre cette lumière qui semblait vouloir qu'ils la suivent. Pff.. Depuis quand une lumière ça veut quelque chose..? Tsh.. Non mais, franchement. Enfin bref, il s'avança donc pas très prudemment, il n'était vraiment pas rassuré. Alors que ses pas s'accéléraient un peu, il était un peu pressé de sortir de là, quelque chose le stoppa net dans son élan. Un truc venait de tomber du plafond dans un cri plutôt strident, c'était un squelette. Le blondinet sursauta et se planqua rapidement dans les bras de son petit ami, il cacha son visage contre le torse de ce dernier et ferma les yeux. Vous trouvez qu'il exagérait ? Oh non, vraiment, il avait eu peur, il n'aimait vraiment pas ça. D'ailleurs il était même presque entrain de trembler. Il savait qu'il devait sûrement avoir l'air ridicule mais il s'en fichait royalement, d'abord parce qu'il n'y avait personne à part lui et Toru et puis ensuite parce que c'était quelque chose qui passait bien après le fait qu'il ai peur. Le plus jeune fit une moue et resta sans bouger collé contre son aîné. Il se doutait bien que ce dernier ne s'en plaindrait pas d'ailleurs. Satoshi releva lentement la tête vers lui puis la tourna légèrement avant de retomber nez à nez avec ce maudit squelette. En moins de deux secondes il avait à nouveau caché son visage contre le torse de son aîné et pleurnichait presque.

      … J'aime pas...


    Il voulait sortir le plus rapidement possible, mais en même temps il savait qu'ils n'étaient que au début de l'attraction qu'ils allaient devoir tout faire, qu'ils ne pouvaient pas faire demi tour parce qu'une fois entré il n'était pas possible de ressortir par autre part que la sortie de l'attraction, ce qui en soit était plutôt logique.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 19 Fév 2012, 1:02 am

    Toru fondit littéralement. Il voyait pratiquement des ailes blanches pousser dans le dos de son compagnon et une jolie auréole apparaître sur le sommet de son crane. Plutôt fou, non ? N'empeche que lorsque le blondinet le traita d'idiot et lui dit de regarder ou il allait, le plus vieux fit mine de le croquer. Il éclata de rire. Mais bientôt, il fallait repartir pour laisser place à un autre couple et cette fois ci, le g-boy s'arrangea pour toujours tester l'endroit avant de s'avancer pour éviter de refaire une gaffe de ce genre, pour ne pas avoir l'air totalement ridicule aux yeux du jeune homme.

    Ils sortirent du labyrinthe en riant, mais sans grosses casses, ce qui aurait été délicat. Il n'avait pas particulièrement envie de retourner à l'hopital. Bref, les voilà directement reparti pour une nouvelle attraction, et apparemment leur enthousiasme était amusant pour les gens autour d'eux, qui les regardaient avec une certaine gentillesse. Ce qui conforta le plus vieux. Il n'aurait pas voulu trouver des personnes comme le père de Kamiya ici. Il en avait soupé, et il voulait que l'après midi soit aussi agréable que possible pour son ami.

    Ils débarquèrent devant la maison hantée, et Toru ne se rendit pas compte à quel point l'endroit effrayait son petit ami, du moins avant qu'ils n'y pénètrent. Il aimait bien ce genre d'endroits, en particulier parce qu'il n'était pas facilement effrayé. En plus, on peut dire que les maisons hantées de fete foraine n'étaient pas franchement bien réussies, mais meme hilarantes, quand on y pensait bien. Comme cette espèce de vieille auberge japonaise qu'il avait fait avec son meilleur ami l'année précédente, et ou ils avaient eu à la fin, une trentaine de morts vivants qui leur couraient après.
    Revenons à l'instant présent.

    Il s’avança et lia ses doigts à ceux de son petit ami alors qu'au signal du forain, ils entrèrent dans l'espèce d'énorme manoir en carton pâte. Le plus vieux était déjà amusé par l'aspect général, mais il devait avouer qu'a l'intérieur, c'était plutôt angoissant. Froid, humide et surtout, ils ne savaient pas du tout ce qui allait bien pouvoir se passer. Un fantôme se glissant hors d'un mur ? Un cercueil ? Un zombie ? C'était des montées d'adrénaline qu'appréciait le jeune homme.

    Son petit ami allait presque plus vite que lui, si bien, qu'il manqua de lui dire de ralentir un peu parce que bon, il était encore légèrement trop embêté par son ancienne blessure. Mais il n'en eut pas besoin, puisque un énorme cri le fit subitement sursauter. Juste au niveau de ses yeux, il y avait...Ouais un crane vous avez bien vu. Il observa la chose avec des yeux ronds de surprise, mais fut rapidement détourné de son examination du soit disant « cadavre » par un g-boy qui tremblait littéralement contre lui.
    Le jeune homme se pencha vers Kamiya et l'observa.

    -Ca ne va pas mon ange ?

    Nigaud va !!

    ▬ … J'aime pas...


    Il avait réellement peur. Le jeune homme se sentit soudainement coupable de l'avoir entraîné la dedans sans lui demander son avis. Quel idiot il faisait ! Et maintenant ils ne pouvaient plus sortir. Il aurait bien envie de se mettre des claques quelques fois.
    Il serra le blondinet un peu plus contre lui et poussa négligemment le squelette pour qu'ils puissent passer et éviter qu'ils aient cette vision d'horreur juste devant eux.

    -Oh mon ange, il ne faut pas t'inquiéter, ces trucs ne sont que du plastique et du maquillage.


    Il regarda autour de lui, et dans le décor, dénicha une espèce d'épée en plastique. Il la testa du bout de la main et constata qu'elle se rétractait. Il revint avec et sourit en la brandissant comme si il était le prince charmant venant sauver la princesse du méchant dragon gardant son donjon.
    Il prit son petit ami par la tailler et l'observa avec un sourire amusé.

    -Tu me fais confiance ?


    Alors ils se remirent lentement à marcher dans les couloirs sombres de ce qui semblait etre....Un manoir celtique, en tous points. Grace a son épée, il mit en déroute une espèce de fantôme de pirate, et une méchante statue qui se mit à bouger et à hurler juste au moment ou ils passaient.
    Finalement, ils durent pénétrer dans sorte de petit ascenseur dont seuls les étages, qui se choississaient tous seuls, restaient allumés.

    -Tu vois, ce n'est pas si terrible que ca, hm ?


    C'est alors qu'il disait cela, que soudainement, l’ascenseur s’arrêta totalement de bouger, il y eut un vrouuuum significatif de la panne de courant, et le panneau des étages, s'éteignit, les plongeant dans le noir total. Un petit « Ohoh... » inquiet s'échappa des lèvres de Toru alors que sans lâcher Kamiya, il s'approcha du panneau pour appuyer sur le bouton de l'alarme. Pourtant, rien ne marchait.

    -On dirait qu'il y a eu une panne de courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 19 Fév 2012, 7:18 pm

    Ce maudit squelette, Satoshi s'était intérieurement juré de le faire bouffer la personne qui l'avait inventé. Quelle idée aussi d'aller dans une maison hantée. Le blondinet tremblait littéralement de peur, il savait que Toru ne se moquerait pas de lui mais il avait tout de même un peu honte de lui, c'est vrai, ce n'était rien d'autre que du plastique, non ? Rien n'était vrai, tout n'était que décor. Le plus jeune fait une légère moue à la question de son aîné avant de lui avouer qu'il n'aimait vraiment pas tout ce qui se rapportait à l'horreur. Le g-boy hocha légèrement la tête à la réponse de son aîné et le regarda. Il le suivit du regard, même s'il n'y voyait pas grand chose et fit un léger sourire en le voyant revenir tel un chevalier avec une épée en plastique. Il hocha lentement la tête pour répondre à sa question suivit d'un petit « oui » , bien sûr qu'il lui faisait confiance, c'est à cette maison pourrie qu'il ne faisait pas confiance, on ne sait pas ce qu'il peut leur tomber dessus. Le plus jeune enfouit son visage dans son écharpe et lui suivit alors, restant totalement collé contre lui, chaque fois qu'ils rencontraient quelque chose, il ne pouvait s'empêcher de sursauter. Il se cachait toujours contre son aîné pour se cacher de peur de se faire attaquer par quelque chose d'autre. Le fait qu'il se batte avec ses montres en plastiques fit sourire le plus jeune qui commençait à aller mieux, le stress était un peu descendu et il commençait à s'amuser un tant soit peu.

    Ils arrivèrent alors dans un espèce d'ascenseur, ascenseur qui ne donnait pas vraiment une bonne impression. Et si ils restaient coincés il ferait quoi hein ? Son épée ne lui servirait en rien là.. Il entra donc après Toru et alla directement se mettre contre lui, il n'avait plus très peur mais tout de même un peu, en plus il n'y voyait rien. Il n'avait pas envie de se retrouver tout seul dans le noir. C'est la raison pour laquelle il collait son aîné, il avait trop peur de se retrouver tout seul. Accroché à lui il observa les boutons s'illuminer les uns après les autres dans le désordre. Le blondinet sursauta en entendant un bruit plus qu'inquiétant, en moins de deux secondes ils furent plongés dans le noir. Ah... C'était encore un coup de cette foutue maison hantée. Quand est ce qu'ils allaient enfin sortir ? Il commençait à en avoir marre là par contre. Alors que Toru lui annonça qu'il devait y avoir une panne, il releva vivement la tête vers lui en faisant une grimace. Est ce que c'était une blague ou était il sérieux ?

      Si c'est une blague elle est pas drôle...


    Il n'avait pas vraiment envie de rire là. Seulement il se rendit rapidement compte qu'il ne s'agissait pas d'une blague. Lorsque ça faisait deux bonnes minutes qu'ils étaient dans le noir et que Toru tentait d'appuyer sur le bouton d'alerte, qui ne fonctionnait pas. Le plus jeune cacha alors son visage contre le torse de son aîné et se remit à trembler. Il ne voulait pas rester là, Non. Il trouvait d'ailleurs que le temps devenait très long. Pourquoi les techniciens e se dépêchaient ils pas ? Il commença à les haïr intérieurement. Tsh.. Non mas vraiment, il se promit alors de râler comme il faut une fois sorti de là. Le jeune homme soupira et releva le regard vers son aîné.

      Je veux pas rester là...


    Ah ça non, il ne voulait pas rester dans cet endroit ne serait ce que quelques minutes de plus. Il resta tout de même accroché à son aîné et fit une moue. Il ferma les yeux un instant et tenta en vain de se calmer. C'est alors que d'un coup les lumières se rallumèrent. Oh ! Miracle. Enfin, il ne bougea pas pour autant. Il entendit alors des voix arrivées vers eux et releva lentement la tête. Alors on les fit sortir par un passage qui n'avait pas l'air d'être la fin de l'attraction mais un peu avant. Il suivit docilement le monsieur et se retrouva ensuite dehors. Ce fut la bénédiction. Il était libéré. Bon, il en faisait un peu trop. Alors qu'il leva la tête pour regarder le ciel son regard tomba sur la grande roue. Oh oui quelle bonne idée, quelque chose de calme après tant d'émotions. Le plus jeune se tourna alors vers son petit ami et fit un petit sourire, il préférait oublier ce passage dans la maison hanté. Il alla donc se remettre contre lui et glissa lentement ses doigts dans les siens. Il releva alors la tête vers lui et lui sourit, il n'avait pas envie qu'il se sente coupable de l'avoir emmené dans la maison hantée, et puis il avait jouer au chevalier ce qui avait plutôt détendu le plus jeune.

      On peut faire la grande roue ?


    Il le regardait avec de petits yeux suppliants même s'il savait que ce n'était pas vraiment utile étant donné qu'il n'était pas vraiment capable de lui refuser quoique ce soit. Il le fixait donc et attendit son accord avant d'aller faire la file pour la grande roue, ils avaient de la chance il n'y avait pas trop de monde qui avait l'air de vouloir y aller. Il n'y avait pas énormément de monde à la fête foraine non plus d'ailleurs.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Lun 20 Fév 2012, 5:16 pm

    Le jeune japonais voyait bien que son petit ami était terriblement effrayé par cet endroit, et l'épée, c'était une facon de lui montrer que quoi qu'il se passe, il le prendrait toujours au sérieux et le protégerait quoi qu'il arrive. D'ailleurs, il put voir naitre un sourire sur le visage du jeune garcon alors qu'il tuait un à un fantomes et momies. Il n'en fut que plus satisfait, et se surpris à se prendre au jeu du chevalier servant qu'il n'avait encore joué avec personne d'autre. Il faut dire que Satoshi était son premier amour, et il l'espérait très fort, le seul de toute sa vie, donc ils découvraient un peu tous les trucs du couple ensemble, et il fallait l'avouer, le plus vieux adorait ca.

    Mais leur petit répit fut de courte durée. Puisqu'a alors qu'ils passaient à l'étage du manoir, il eut soudainement un problème technique, et ils se retrouvèrent soudainement coincés dans le noir, comme si Satoshi savait lire l'avenir. Il faut dire que là, le jeune homme avait perdu de sa superbe, puisqu'il se voyait mal escalader l'échelle de secours. Il sentit son petit ami se blottir contre lui et le jeune homme passa ses mains dans ses cheveux tout en cherchant ne serait ce qu'une chose pour arriver à ouvrir les portes.

    ▬ Je veux pas rester là...


    -Je sais, ne t'inquiètes pas, on va nous sortir....de là


    Avant qu'il n'ait eut le temps de finir sa phrase, et heureusement, les lumières se rallumèrent. Pendant quelques instants, le japonais pensa à simplement un petit tour de l'attraction pour effrayer les visiteurs. Et c'était réussi, parce que Satoshi ne semblait pas près de le lâcher. Mais quand il entendit les voix qui montaient vers eux, le jeune homme se dit que c'était mieux comme ça. Il ne savait pas trop si Kamiya aurait supporté la fin du voyage.
    Bientôt, la lumière agressa leurs yeux. Le plus vieux remercia rapidement les techniciens avant de rejoindre son blondinet, qui était déjà entrain de fantasmer sur les autres attractions.

    ▬ On peut faire la grande roue ?

    -Hehe...Quoi ?


    Le japonais avala une gorgée d'air pour se calmer. Si pour son petit ami, la maison hantée était effrayante, la grande roue était la bete noire du plus vieux. Il fixa son petit ami d'un air perdu, ne sachant dire non à une telle bouille. En plus, il l'avait envoyé dans la maison hanté sans lui avoir demandé son avis alors...
    Il s’efforça d'avoir un sourire enthousiasme et acquiesça d'un « hm...hum... », pas très convaincu, et se laissa entraîner vers l'appareil de cauchemar.

    Le jeune homme avait une trouille bleue des hauteurs depuis tout petit, sans savoir pourquoi d'ailleurs, mais c'était presque maladif. Le petit n'en savait rien....Parce qu'il n'avait jamais voulu le lui dire. Bon sang, il était l'un des éléments les plus forts de tous les g-boys, il ne voulait franchement pas passer pour une poule mouillée.
    Seulement, il eut énormément de mal à ne pas paniquer lorsqu'il se retrouva assis dans la nacelle.

    Se tournant vers son petit ami avec un visage si paniqué qu'il aurait attendri n'importe qui, il le serra contre lui comme si ca pourrait l'aider à se calmer.

    -Faut que je t'avoue un truc, j'ai très très très très peur des grandes roues.


    Malgré lui, il jeta un regard en arrière, pile quand ils furent tout en haut, et il sentit son cœur chavirer, il revint sur l'avant et s'accrocha avec les deux mains sur les rebords.
    Ouvrant les yeux pour constater que son petit ami l'observait avec inquiétude, il sourit légèrement.

    -Mais peut etre que si tu m'embrasses, ca devrait passer.


    Et comment ! Une fois que ses lèvres touchèrent les siennes, plus rien n'avait de sens, ni l'altitude, ni le vent froid de l'hiver, il rapprocha Kamiya de lui et ferma les yeux en souriant contre ses lèvres. Il pourrait presque s'y habituer à cette nacelle.
    Quand il se séparèrent quelques minutes plus tard, Toru garda son front collé contre celui de son petit ami et soupira.

    -Avant que je ne te mange tout cru, ca ne te dirait pas qu'on aille manger quelque chose ? Après etre descendu de là bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Lun 20 Fév 2012, 10:34 pm

    Ils étaient enfin sorti de cet endroit plus qu'effrayant aux yeux du plus jeune. En plus il avait eu droit au coup de la panne, comme s'il n'avait pas eu assez peur comme ça. Ils étaient donc enfin à l'air libre, le plus jeune s'était retourné vers son aîné pour lui demande s'ils pouvaient faire la grande roue. Il observa alors la réaction de ce dernier qui sembla un peu perdu sur le coup. Avait il peur des grande roue ? Ou bien avait il le vertige ? Il l'observait alors avec un air interrogateur, il pouvait très bien refuser, ils iraient faire autre chose. De toute façon ce qu'il voulait avant tout c'était de passer du bon temps avec lui, peu importe l'attraction, la preuve il était entré dans la maison hantée. Il n'eut pas le temps de se poser plus de question que ça que Toru avait accepté, oh alors il était d'accord. Tel un abrutit Satoshi sautilla alors jusque dans la file, il n'y avait que trois couples devant eux, ça irait vite. En effet en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ils étaient assis dans la nacelle et le blondinet était déjà entrain d'observer le paysage extérieur. Il adorait vraiment ce genre d'attraction, au moins c'était quelque chose de calme. Le g-boy n'avait pas encore remarqué à quel point son petit ami était paniqué. Il le constata lorsqu'il sentit qu'il le serrait un peu fort. Il se tourna alors pour être face à lui et l'écouta sans l'interrompre.

    Aya ! Mais quel idiot ! Pourquoi est ce qu'il ne lui avait pas simplement dit qu'il avait peur hein ? Il avait peur de paraître ridicule. Tsh... La fierté masculine alors. Oui oui, Satoshi aussi en faisait parti mais il était tellement enfantin que sa fierté n'était pas encore très développée, on dira ça comme ça. Le g-boy soupira doucement et le regarda, il gonfla les joue et s'apprêtait à lui répliquer qu'il aurait du l'en informer au lieu de le suivre seulement il arrêta toute tentative de morale lorsqu'il e vit s'agripper au rebord. Il baissa alors lentement les yeux, qu'est ce qu'il pouvait faire ? Pas grand chose, ils étaient au milieu du tour et en plus elle en faisait deux. Il releva alors les yeux vers son aîné, son regard était inquiet, il ne savait vraiment pas comment il pouvait calmer la peur de son petit ami. Lui avait réussi avec une épée en plastique. En attendant il était impossible pour le blondinet de brandir une épée et de se battre avec le vide. Il aurait l'air plus ridicule qu'autre chose. Ah ! Que faire ? Comme pour répondre à cette foutue question que se posait intérieurement le jeune homme Toru prit alors à nouveau la parole. Le coréen plongea alors son regard dans le sien et écouta attentivement ce qu'il avait à dire, n'importe quelle information était bonne à retenir.

    Il fit alors un sourire et se rapprocha lentement de lui, il baissa son écharpe de sur son nez avant de glisser doucement ses lèvres sur celles de son aîné et de l'embrasser avec douceur. Il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour fermer les yeux, histoire de profiter du contact. Il sourit alors en sentant son petit ami répondre au baiser et l'attirer vers lui avec douceur. Le plus jeune fut ravi de le sentir plus apaisé et se colla lentement contre lui. Alors qu'ils mirent fin au baiser, il rouvrit les yeux pour observa son petit ami, allait mieux ? Apparemment oui. Son front collé contre le sien il plongea son regard dans le sien et failli s'y perdre comme à chaque fois. Il sourit alors en entendant les paroles de Toru. Le manger tout cru, eh ! S'il le mangeait après il n'aurait plus rien. Avait il si faim que ça. Le plus jeune rit légèrement avant de répondre à la question qu'il venait de lui poser tout en s'amusant à souffler sur ses lèvres.

      D'accord. Je te préviens elle fait deux tours la roue...


    En voyant son aîné qui recommençait presque à paniqué Satoshi se dit qu'il devait l'occuper pendant ce deuxième tour. Ça ne durait pas longtemps mais peut être que ça paraissait être une éternité pour Toru. Le plus jeune lui sourit alors et reposa ses lèvres contre les siennes, lui offrant alors un nouveau baiser. Il allait s'y habituer vite fait à cette nacelle, foi de g-boy. Il mit fin au baiser quelques instants plus tard et le regarda à nouveau, ça avait l'air d'aller. Il était satisfait de l'avoir calmer même s'il n'avait pas pour habitude de calmer les gens de cette façon, il fallait dire que le japonais n'était pas n'importe qui non plus. Il ne leur fallut pas plus de cinq minute pour sortir de la grand roue, le plus jeune sorti d'abord et attendit son aîné avant de se remettre contre lui et d'aller à un stand pour chercher quelque chose à manger. Il passa alors devant un stand de crêpes et ne put résister à l'appel. Il leva alors les yeux vers son aîné.

      On va auquel stand alors ?

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 24 Fév 2012, 12:50 am

    Oui, surement qu'il aurait bien fait de dire à son petit ami qu'il avait une peur bleue des hauteurs, ca lui aurait évité le supplice de monter la dedans. Et encore, la nacelle était ouverte. Il se disait qu'a tout moment elle pouvait le faire passer par dessus bord et....un frisson parcourut son échine en pensant à ce qu'il se passerait ensuite.
    Ce n'est qu'a la moitié du premier tour, alors qu'ils ne pouvaient plus descendre de la dedans, que le « dur-à-cuire » lui avoua sa crainte maladive des hauteurs. Celui ci sembla désespéré par sa betise. Le jeune homme ne put tout de meme pas s'empecher de profiter un peu de la situation.
    Il lui dit que si il l'embrassait, il arrivait surement à passer outre de sa peur des hauteurs.

    Kamiya ne se fit pas prier, et Toru le trouva tellement adorable à l'observer comme cela qu'il faillit lui sauter dessus avant que ses lèvres ne touchent les siennes. Heureusement, il fut assez patient pour laisser le jeune homme lui administrer son remède miracle contre le vertige. Il frissonne, se sentant instantanément mieux, puis il passa sa main autour de sa taille pour l'attirer contre lui.
    Le baiser fut trop court, malheureusement. Comme tous leurs baisers d'ailleurs. C'est fou comme depuis la première fois ou ses lèvres avaient touché les siennes, il s'était trouvé incapable de vivre sans cela.
    Quand il se sépara un peu de lui, il eut l'impression d'admirer un merveilleux soleil couchant dans ses yeux. Il aurait pratiquement pu crier à tous les badauds présents qu'ils étaient bien mal lottis parce que LUI il avait le plus beau petit ami de la terre.

    Il avoua à Kamiya, à la place qu'il n'aurait pas résisté plus longtemps à le dévorer tout cru, dans le bon sens du terme, bien sur. Et plus les jours passaient, plus cette envie grandissait. Ne rien y voir de malsain la dessous. Mais le plus jeune était tellement mignon et sexy (parce que oui, il l'était sexy!) que parfois qu'il se transformait en l'une des pâtisseries que vous adorez tellement mais que vous ne pouvez pas déguster car elle vous fait grossir.
    Et c'était exactement pareil quand il regardait ce garcon.
    Finalement, pour essayer de se faire passer un minimum cette envie, il proposa à son petit ami d'aller manger quand ils descendraient enfin de cet engin de malheur.
    C'est à cet instant que le blondinet choisi de lui rappeler :

    ▬ D'accord. Je te préviens elle fait deux tours la roue...

    -Sérrrrrriieux ?

    Effectivement, il ne rigolait pas, alors qu'il était entrain de maudire dieu pour avoir inventé le vertige, Kamiya reprit possession de les lèvres pour son plus grand bonheur, et il se sépara à peine de lui jusqu'à ce qu'enfin, la machine infernale finisse par s'immobiliser, et aussi léger que si il était sur un petit nuage, il descendit de la nacelle, non sans pousser un cri quand la machine bougea légèrement alors qu'il aidait sa « princesse » à descendre de son carrosse.
    Ah non ! Pas question !!

    Une fois descendu et sortit de la file, les deux jeunes hommes s'arreterent devant les stands de nourriture. Il y avait les salés, les sucrés, les traditionnels ou les modernes, un fast food donc, une échoppe de ramens, de takoyakis et d'okonomiyakis....Mais aussi unn stand de crêpes, et ce fut celui ci qui sembla attirer l'attention de son petit ami. Ce qui lui ressemblait bien.
    Mais le blondinet semblait bien décidé de lui demander d'abord ce qu'il désirait faire.


    ▬ On va auquel stand alors ?


    -Celui sur lequel tu louches. Oui oui !


    Il éclata de rire en voyant le visage de son merveilleux petit ami s'illuminer de joie, alors que cette fois, ils partaient tous les deux du meme bon pas, vers quelque chose qui ne leurs feraient pas peur.
    Le jeune homme fit s'installer le plus jeune sous la tenture de l'échoppe, d'ou s'échappait de délicieuses odeurs.
    Sur la chaise d'extérieur en bois, le plus vieux se saisit d'un menu, avant de s'écrier.

    -Ouah ! Je sais pas ce que vais bien pouvoir prendre.


    Un peu honteux de s'etre fait remarquer, le jeune homme rougit doucement et sourit à son petit ami avant de chercher plus silencieusement une crepe qui avait l'air encore plus succulente que les autres.

    -Moi je vais prendre la crepe chocolat-coco, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 26 Fév 2012, 3:54 pm

    Le jeune homme sourit légèrement à la réaction de son aîné lorsqu'il lui annonça que la roue faisait deux tour et non un seul. Il avait donc décidé de reposer ses lèvres contre les siennes, histoire de l'occuper et de lui changer les idées. Il ne devait pas penser au vertige, et ça marchait plutôt bien. Alors qu'ils se séparèrent lentement, la nacelle s'arrêta, ils devaient donc descendre. Le plus jeune descendit à la suite de son aîné et eut un léger rire en l'entendant crier lorsque la nacelle bougea légèrement. Il se colla alors doucement contre lui et lui fit un bisous sur la joue. Ils avancèrent ensuite vers les stand et Satoshi demanda alors à son petit ami vers lequel ils allaient se diriger. Il fit un léger sourire lorsque ce dernier lui répondit. Il avait donc bien remarquer que le blondinet avait envie d'une crêpe. Il lui tira alors la langue avant de le suivre en riant doucement vers le stand. Il s'installa alors à la table haute et attrapa la carte pour regarder ce qu'il allait prendre. Il y avait trop de choix et son petit ami le fit bien remarquer. Il n'avait évidemment pas été discret et le plus jeune le regarda en rigolant doucement, il s'était plutôt bien fait remarquer, et puis il était plutôt mignon à rougit du coup. Le jeune homme secoua légèrement la tête avant de replonger son regard dans la carte. Qu'est ce qu'il pouvait bien prendre ? Il fit une légère moue avant de gonfler les joue. Non, vraiment il y avait trop de choix. Il releva alors la tête vers son aîné lorsque celui ci lui annonça ce qu'il allait prendre puis regarda à nouveau la carte, il sourit alors et posa cette dernier sur la table.

      Nutella-Banane !


    Il sourit puis se leva pour aller commander les deux crêpes qu'il paya d'ailleurs. Ben quoi, ce n'est pas non plus à Toru de tout payer. Il revint quelques instant plus tard avec les deux crêpes et se rassit en face de son aîné en posant la crêpe de ce dernier en face de lui. Une fois assit, il se pencha au dessus de sa crêpe et souffla doucement dessus, elle était trop chaude. Il fit ensuite un sourire et abaissa doucement son écharpe avant de prendre le carton entre ses doigts et de le ramener à ses lèvres. Il leva le regard vers son petit ami.

      Bon appétit~


    Il fit alors un sourire avant de mordre dans sa crêpe, non sans s'en mettre un peu partout sur les lèvres. Eh ben quoi, le chocolat chaud, ça coule, il y peut rien. Wouah ! C'était la première fois qu'il mangeait une crêpe aussi bonne, il était ravit et ses papilles gustatives tout autant que lui. Le plus jeune mangeait donc sa crêpe avec enthousiasme, il n'y avait rien qui lui faisait plus plaisir que de manger du sucré de toute façon, quoique ce soit. Il releva ensuite le regard vers son aîné et lui sourit. Lui avait choisi chocolat noix de coco, plutôt étrange non ? Quoique Nutella banane ce n'était pas ce qu'il y avait de plus normal non plus me direz vous. Enfin bon, tout était il qu'elle était très bonne sa crêpe, d'abord. Il finit donc cette dernière et s'essuya rapidement la bouche avant de se relever pour trottiner jusqu'à la poubelle et y jeter le carton sur lequel était posé la crêpe et sa serviette. Il revint ensuite vers la table mais ne se rassit pas, il resta debout et se mit à côté de son aîné, posa ses bras sur la table et son menton sur ces même bras. Il observa alors les gens qui passaient et chercha la prochaine attraction à faire. Mh.. Pas quelque chose qui secoue, eurk non il allait vite fait renvoyé la crêpe d'où elle venait, c'est à dire, hors de son estomac. Le plus jeune fit un sourire et releva le regard vers son aîné.

      On va faire quoi après ?


    Il avait déjà fait trois attractions, il en restait pourtant encore pas mal à faire. Le jeune homme réfléchit à nouveau en attendant la réponse de Toru. Qu'est ce qu'ils pouvaient faire ? La buche, euh.. non il faisait trop froid, d'ailleurs pourquoi elle était là cette attraction.. franchement. Bon alors.. Il tourna balaya alors la fête foraine du regard sans vraiment trouver ce qu'il voulait faire. Enfin il voulait surtout s'amuser et se changer les idées.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Lun 27 Fév 2012, 11:15 pm

    Le jeune homme était comme sur un petit nuage. C'est vrai quoi, il avait son petit ami près de lui et ils s’avançaient de manière totalement insouciante, le plus jeune lui déposant un baiser sur la joue.
    Personne ne les regardaient bizarrement, les mettant mal à l'aise. Le jeune homme ne regrettait pas de ne pas être resté chez les parents du blondinet. Il se sentait un peu coupable et honteux mais il ne pouvait pas s'en empêcher.
    Il adorait jusqu'à la façon qu'il avait de se moquer gentiment de lui. Le jeune homme lui tira la langue avec un visage grandiloquent.

    ▬ Nutella-Banane !


    Il allait lui dire rester tranquille, mais il fut plus rapide que lui. Et le jeune homme resta un moment bouche bée devant sa rapidité à réagir. Il fit une moue comique.

    -Kami~Ya~


    Le jeune homme vit son petit ami lui tirer la langue à son exclamation et soupira d'un air particulièrement désespéré.
    Heureusement, cela ne dura pas bien longtemps, quand il sentit l'odeur alléchante de sa crepe, il se pencha sur la table pour lui voler un baiser au coin des lèvres, et ils se souhaitèrent bon appétit avant de s'attaquer à leur crèpe. Mais c'est la grosse tache de chocolat fondu qu'il avait laissé sur ses lèvres qui le fit rire.

    -Bouges pas, t'as un truc là.


    Il essuya le chocolat avec un large sourire amusé et y gouta avant de faire une moue encore plus comique que la précédente, pour le faire rire, et dégusta bien gentiment sa crepe ensuite seulement, bien qu'il l'aurait bien volontiers mangé sur la bouche de son partenaire. Un peu comme la Belle et le Clochard quoi. Il prit note d’emmener son petit ami dans un restaurant italien un jour.
    Le jeune homme fut plus lent pour déguster la crêpe puisqu'il était trop occupé à l'observer avec amusement.
    Alors qu'il alla absorber sa dernière bouchée, Kamiya prit la parole.

    ▬ On va faire quoi après ?


    -Trés bonne question mon cher, qui mérite réponse. Euh.....


    Minauda t'il avec une forte envie de rire. Puis il passa un moment à chercher une attraction, quand ses accrochèrent quelque chose. Il agrippa gentiment la main de son petit ami pour l’entraîner hors de l'échoppe, non sans avoir salué les personnes qui les avaient si bien acceuilli et avoir laissé un pourboire conséquent. Alors il foulèrent la terre battue.

    -Envie de rammener un souvenir ?


    Il lui montra un drole de stand remplis de peluches et autres jouets pour les plus grands qui fit largement rigoler le japonais alors qu'ils s'approchaient. Mais à l'instant ou il eut payé et quand il se retrouva avec une carabine dans les mains, il rigolait moins. Il regarda son petit ami sans comprendre.

    -Co...Comment on se sert de cela ?

    L'arme fit un clic effrayant et il murmura « ok ok....je vais essayer ». Il essaya de viser les balons et sans savoir comment est ce qu'il était arrivé à faire un tel miracle, voilà qu'un ballon éclate avec un énorme « BANG ». Le forain l'encourage en lui criant.

    -Plus que deux !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Mer 29 Fév 2012, 11:19 am

Alors qu'il allait commander, il entendit son aîné l'appelé, il avait bien comprit que c'était parce qu'il l'avait devancer. Le jeune homme lui tira alors la langue avant d'aller commencer les crêpes et de les payer. Il revint ensuite rapidement vers la table et vit la moue désespérée de son aîné qui changea rapidement. Le blondinet sourit et s'assit il souhaita ensuite un bon appétit à son petit ami après qu'il l'ait gentiment embrassé. Le jeune homme mangea donc sa crêpe tout sourire, il leva les yeux vers Toru lorsque ce dernier reprit la parole. Il fit alors un petit sourire lorsqu'il lui retira le chocolat qui s'était un peu étalé sur ses lèvres, il rit alors doucement en le voyant faire une tête bizarre. Une fois qu'il avait fini sa crêpe et jeter le morceau de carton à la poubelle, il demanda alors à son petit ami ce qu'ils allaient faire ensuite. Alors qu'il était concentré dans sa recherche d'une attraction il fit un léger rire à la réponse de son aîné. Alors lui, il pouvait pas s'en empêcher hein. Satoshi le regarda alors et avant qu'il n'ait le temps de répondre il se fit embarqué. Il le suivit alors gentiment, où donc l'emmenait il ? Oh et puis, tu verra bien hein se disait il.

Ils arrivèrent alors à un stand rempli de peluche et autre jouer en tout genre. Le plus jeune s'émerveilla devant tant de choses. Eh ban quoi, un gamin reste un gamin, et il l'assumait totalement. Il fit alors un sourire et suivit son aîné du regard. Qu'est ce qu'il devrait faire ? Oh.. Tirer dans des ballons mh.. Il fallait en exploser trois pour gagner quelque chose, enfin du moins c'est ce qu'il avait cru comprendre. Le blondinet le regarda alors lorsqu'il lui demanda comment il devrait se servir de la carabine. Comme si Satoshi le savait. Il haussa alors le épaule et fit une petite moue. S'il n'y arrivait pas ce n'était pas grave, de toute façon ce n'était pas comme s'il en avait besoin, si ? Il sursauta légèrement au premier éclat de ballon. Ah ! Ça faisait un bruit terrible en fait. Enfin, il tourna le regard vers le forain qui informait qu'il n'en restait plus que deux à faire exploser. Mouais.. Son regard se posa donc à nouveau sur Toru qui semblait plutôt étonnée d'avoir réussi son premier coup.

Le plus jeune sourit alors et l'observa donc tirer. Il devait lui rester quoi .. Trois tirs ? Il croisa doucement les bras et attendit. Allait il gagner ou non ? Bien sûr c'était le meilleure haha ! Pff... Tu parle, peut être qu'il allait lamentablement se rétamé. Enfin, on verra bien. Le plus jeune observait donc en silence, il ne voulait pas le perturber non plus. Il fit un sourire lorsqu'un deuxième ballon éclata. Encore un.. Satoshi regarda alors tous les lots présents dans le stand, il y en avait énormément. Il n'avait jamais vu autant de choses en dehors d'un magasin de jouet, dans lequel il avait du aller deux ou trois fois dans sa vie. Enfin bon, passons. Alors qu'il était concentrer dans ses observations, un troisième ballons éclata. Il sursauta à nouveau et fit une moue lorsque le forain se moqua gentiment de lui. Pfeu.. C'était pas drôle. Satoshi attendit que son aîné ne pose la carabine pour aller se faufiler dans ses bras avec un sourire. Il leva alors la tête vers lui pour le regarder.

    Trop fort !


A nouveau il sourit et posa sa tête contre son torse, il était heureux. Vraiment. Ça lui faisait bizarre d'ailleurs, eh oui.. Il n'avait été aussi heureux et il n'avait jamais aimé quelqu'un de la sorte. Ben quoi... Mieux vaut tard que jamais non ? Et encore, tard était un grand mot. Il n'avait que dix huit ans après tout. Dieu seul sait de quoi demain sera fait. Oh, quelle phrase philosophique n'est ce pas ? Enfin, peu importe, là n'est pas la question. La jeune homme leva ensuite les yeux vers le forain qui lui demanda de choisir une peluche. Hein ? Ah ! Mh... ça risquait d'être dur de choisir.. Enfin, il n'avait pas le choix. Le blondinet se redressa alors lentement et gonfla les joues tout en observant tous ce que le forain lui proposait. Il fit alors un sourire et pointa un ours en peluche. Il avait l'air tout doux et puis il était mignon. Satoshi le prit alors avec un sourire et se tourna vers son petit ami.

    Mercii~


Il rit alors légèrement et glissa doucement ses lèvres sur les siennes pour ensuite dériver sur sa joue et y déposer un bisou. Il sourit alors satisfait de l'avoir narguer une fois de plus, il le regarda avec un air angélique et lui tira langue avant de s'éloigner en riant. Qui sait ce qu'il risquait de lui arriver. Enfin, de toute façon il n'avait pas peur de Toru, sinon bonjour la catastrophe. Satoshi marcha donc à reculons et le regarda, il se tourna alors et chercha une attraction à faire, seulement. Il n'en vit aucune qui l'intéressait vraiment. Il s'arrêta donc et attendit que son aîné soit à sa hauteur. Il le regarda alors et sera l'ours contre lui.

    On fait une autre.. ou on rentre ?

Après tout ils avaient passé une bonne partie de l'après midi dehors non ? Ils pouvaient donc rentrer et faire autre chose. Enfin, peut être que Toru avait repéré une autre attraction que le blondinet n'avait pas remarqué ? Il le regarda alors en attendant sa réponse qui n'allait pas tarder.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Mer 29 Fév 2012, 3:43 pm

    Le jeune homme voyait bien le regard émerveillé du plus jeune devant tous les cadeaux qui débordaient du stand. Toru voulait en avoir un pour lui, et des plus gros. Ça pouvait paraitre hyper cliché, mais tant pus, ce serait un nouveau cadeau de Noël et la nouvelle satisfaction de voir le large sourire qu'il aimait tant fleurir sur son visage.

    -okey, ça coute rien d'essayer...Tu devrais reculer mon ange.

    Le jeune homme lui fit un clin d'oeuil, et l'air peu sur que ce qu'il devait faire, il monta l'arme sur son épaule et plissa les yeux. Quand a savoir comment est ce que la balle avait trouvé sa trajectoire jusqu'au ballon, mieux ne valait pas lui demander.
    Ce n'était qu'un coup de chance qui le rendit plein d'espoir pour la suite.

    -allons y !

    La deuxième tentative passa légèrement trop prêt du forain qui allait chercher un cadeau pour un autre couple. Celui ci râla un peu et le plus vieux s'excuse platement. Mais l'important était qu'il avait eut le deuxième ballon.
    Et le troisième s'avéra être un jeu d'enfant quand il fut habitué tenir l'arme correctement.

    -Oh Yeah !!

    S'exclama t'il avec un énorme enthousiasme. Son petit ami vint se blottir dans ses bras, visiblement tout aussi étonné que lui !

    -Trop fort !

    -Je sais, pas besoin de le dire. Il éclata de rire et montra d'un geste du bras le stand. Choisis ce que tu veux, d'accord ?

    Le jeune homme l'observa gonfler ses joues devant le choix varié qui se présentait a lui. Il se surprit a penser a leur avenir. Il pourrait facilement imaginer faire la même chose toutes les années pendant toute sa vie.
    C'etait peut etre totalement fou et présomptueux de vouloir s'engager a vue quand on avait pas 20 ans, mais il etait enfin a sa place auprès de lui.
    Quand il le regardait serrer cet ourson contre lui, il avait tellement envie de l'envelloper dans ses bras et de ne plus jamais le lâcher. 

    ▬ Mercii~

    -Peut être que tu pourrais m'embrasser pour me remercier ?

    Il se pencha vers lui mais le plus jeune avait décidé de le taquiner. Il grogna légèrement quand il sentit le baiser s'écraser sur la joue. Décide ment, il jouait avec le feu !  Il tenta de l'attraper pour l'attirer à lui et lui donner un véritable baiser mais il s'échappa également.

    -C'est pas juste, tu es cruel !

    Il trottina vers lui une fois qu'il eut le dos tourné et l'attrapa par la
    taille avant d'enfouir son visages dans son cou pour y déposer de délicats baisers papillons. 
    Maintenant, il se fichait totalement des attractions, et il n'avait même pas remarqué que le plus jeune était perdu dans son choix.
    Jusqu'à ce qu'il prenne la parole, en tout cas.

    ▬ On fait une autre.. ou on rentre ?

    Le visage toujours collé dans son cou, il fit semblant de réfléchir longuement.  

    -Rentrons, il commence a faire froid de toute façon. Je ne voudrais pas que mon mignon petit ami se congèle.

    Il lui saisit doucement la main et l'attira contre lui pour lui donner un peu de sa chaleur. Puis ils se dirigèrent vers la rue, qu'ils remontèrent jusqu'à leur appartement tout en discutant de ce qu'ils avaient fait aujourd'hui. Ils passèrent au dernier combini ouvert et achetèrent de quoi cuisiner pour le réveillon de Noel. Puis enfin, ils se dirigèrent vers leur petit nid d'amour.

    Une fois au chaud dans leur salon, ils se debarasserent de leurs manteau et écharpes, alors que le plus vieux allumait un feu dans la cheminée.
    Puis il vint prendre le plus jeune dans ses bras et sourit avec malice.

    -Je me suis pas encore vengé pour tout a l'heure.

    Il l'attira contre lui et de sa main libre saisit son menton pour éviter les coups fourrés et l'embrassa avec passion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 02 Mar 2012, 3:51 am

Le jeune homme ne put s'empêcher d'embêter son aîné et le fait de feinter un bisou était un de ses jeux préférés. Juste parce que l'entendra râler ça lui faisait plaisir, non pas qu'il était sadique loin de là d'ailleurs, juste que de cette façon il était sûr de savoir si son aîné s'était lassé de lui ou non. Même s'il se doutait bien qu'il ne risquait pas de se lasser de si tôt, on sait jamais ! Et puis c'est drôle. Lorsque Satoshi a le moyen d'embêter quelqu'un il l'utilise, eh ben oui. Une sale gosse reste un sale gosse, même amoureux. Bon, il est vrai que maintenant il sortait moins souvent pour faire des conneries dehors, il allait plus trainer qu'autre chose. Et puis il passait du temps avec Hisae et son bro' aussi Masa sans oublié Inh Hyuk et Mee Hyun qu'il ne se prive pas d'aller embêter. Sinon, il passe le plus clair de son temps avec Toru, lorsque celui ci n'est pas en cours. Enfin bon, tout était qu'il qu'il était entrain de s'éloigner de son petit ami qui était entrain de râler à moitié discrètement parce qu'il n'avait pas eut son bisou. Le blondinet fit un léger rire lorsqu'il l'attrapa par la taille, il ne s'y était qu'à moitié attendu. Il sentit son corps frissonner au contact des lèvres de son aîné sur la peau de son cou, qui était une partie plutôt sensible chez Satoshi. Le plus jeune ne bougeait plus il demanda alors qu'est ce qu'il ferait ensuite et laissa à Toru le temps de réfléchir, chose qui avait l'air difficile d'ailleurs. Il sourit alors à la réponse et le suivit hors de la fête foraine.

Ils marchaient donc tranquillement dans la rue, le plus jeune balançait doucement l'ours en peluche tout en discutant avec son aîné. Faire les cours, ça pouvait être une bonne idée. Ils entrèrent donc dans un combini et Satoshi se glissa directement dans les rayons pour regarder ce qu'ils pourraient prendre. Au final, les courses avaient été rapide, tant mieux. Le g-boy sortit donc du petit magasin en saluant la vendeuse, la pauvre elle allait encore travailler durant un moment en plus. Enfin bon, passons, ils allaient passer le réveillon ensemble tout de même. Il ne leur fallut pas longtemps pour arriver à l'appartement, à peine entré, et débarrassé de sa veste, écharpe, gant et chaussures, le jeune homme se précipita pour aller caresser son nouveau petit chaton. Il fit un sourire en l'entendant râler, lui aussi, et joua doucement avec lui pendant que Toru allumait un feu de cheminé. Le jeune homme se redressa ensuite et alla poser son ours sur le canapé. Il se retourna ensuite et fit un sourire, son aîné venant de le prendre dans ses bras. Le blondinet leva ensuite le regard vers lui et se retint de rire devant son air malicieux. Il savait parfaitement ce qu'il avait en tête et il ne comptait pas le fuir. Il ne bougea donc pas et plongea son regard dans celui de son interlocuteur. Il rit légèrement à la phrase de ce dernier et ne répondit pas, de toute façon il ne lui laissa pas vraiment le temps.

Son aîné avait doucement saisit son menton, comme s'il comptait fuir, avant de poser ses lèvres contre les siennes pour l'embrasser. Il sourit alors contre ses lèvres et laissa ses paupières se fermer de façon automatique. Il répondit alors au baiser et resta collé contre lui. Il ne put se résoudre à se reculer que lorsque l'air lui manqua, il se recula donc légèrement et ouvrit à nouveau les yeux pour regarder son petit ami.

    C'est plutôt petit comme vengeance.


Il sourit alors et lui tira la langue avant de rire doucement. Lui ? Jouer avec le feu ? Jamais. Il n'y pensait même pas. Comment pouvait il penser que sa phrase serait peut être prise dans un autre sens ? Pour lui, cette phrase voulait simplement dire qu'il ne s'agissait pas réellement d'une vengeance. Enfin, après réflexion, qu'est ce qui servirait de vengeance ? Oh, si. Se le frustré à son tour, mh.. Eek. Il n'aurait peut être pas du dire ça alors. Le jeune homme ne montra cependant rien d'autre qu'un air vainqueur, il savait que Toru ne pouvait pas résister, s'il le frustrait il serait tout aussi frustré alors au final, ce serait une vengeance qui tournerait mal pour lui ? Satoshi sourit alors à nouveau et nicha sa tête dans son cou, il ferma ensuite les yeux et le serra doucement. Ah, il pourrait s'endormir debout tant il était bien installé, oui Satoshi pouvait s'endormir n'importe où du moment qu'il était bien. Cependant, il n'allait pas s'endormir maintenant, il n'était pas fatigué en plus. Le jeune homme se demandait bien ce qu'ils allaient faire ensuite, il recula à peine la tête pour le regarder avec un sourire.

    C'est quoi la suite du programme ?

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 02 Mar 2012, 11:41 pm

    Est ce qu'il était réellement possible de se lasser du petit blond ? En l'observant marcher à ses cotés avec un petit sourire malicieux au lèvres, il se dit que non, c'était impossible. Il était bien trop parfait pour lui. Personne ne pourrait plus le combler que lui. C'est plutot fou pas vrai ? Mais c'était vrai, bien qu'il devait avouer que ce petit jeu innocent avait don de l'émoustiller. Ce qui lui faisait peur, parfois. Le blondinet était tellement fragile que ca lui faisait peur de penser à ca. Et pourtant ce n'était pas qu'il manquait de désir pour lui. Il le cachait comme il le pouvait surtout.

    Ils firent leur première course ensemble, et certainement pas la dernière puisque son petit ami allait venir habiter chez lui. Cette idée le combla de bonheur. Tous deux choisirent ce qu'ils avaient envie de manger pour le réveillon, et ils allèrent se charger de prendre les ingrédients dont ils avaient besoin et en profitèrent pour prévoir un peu pour le reste de la semaine. Lui qui avait l'habitude de faire les courses pour lui et seulement pour lui vit avec un émerveillement difficilement dissimulé le chariot se remplir de choses qui choisissait le jeune homme et qu'il n'y mettait jamais.
    Ils sortirent du combini après avoir payé. Heureusemet que l'appartement n'était qu'a quelques centaines de mètres, car les sacs étaient lourds, et le japonais fut particulièrement soulagé de pouvoir les poser sur la table de la cuisine.

    Il revint au salon en se débarrassant de son manteau, tout en laissant ses yeux vagabonder sur la scène adorable auquel il pouvait assister juste sous ses yeux. Le chat se frottait en miaulant au coté du blondinet qui jouait allègrement avec lui. Il s'arreta quelques instant pour les observer avec un large sourire, intérieurement fou de joie que ce cadeau lui plaise. Combien de fois le jeune homme s'était il arreté devant une vitrine avec un air particulièrement craquant, devant des chatons qui jouaient dans leur cage ? Il avait tellement anticipé ce jour. Et encore, ce chaton avait un sacré caractère d'après ce que lui avait dit le vendeur.
    Tu parles, il était accroché à Satoshi, littéralement.

    -Je vais finir par me sentir jaloux~


    Chantonne t'il alors que son petit ami se lève pour venir le rejoindre, après avoir aussi abandonné son nounours en peluche. N'empeches, le jeune homme était déjà un bon nounours, non ?
    Il le prends dans ses bras, et lui dit qu'il avait toujours une revanche à prendre pour ce qu'il avait fait à la fête foraine.
    Il lui saisit alors le menton pour l'empecher de le taquiner et cette fois ci, peu atteindre ses lèvres pour un long, très long baiser. Il se demanda si il pouvait rester longtemps en apnée. Mais il s'en fichait.....C'était trop grisant. Le tenant tout contre lui, des frissons lui parcourant le corps sans lui laissait une chance de se calmer, il est encore tout assommé quand Satoshi se sépara de lui pour reprendre son souffle et poser sa tete au niveau de son torse, là ou son corps battait à la chamade.

    ▬ C'est plutôt petit comme vengeance.


    Le plus vieux éclate de rire en sachant exactement encore ce à quoi il pensait. C'est, vrai, il avait totalement raison. Il ne pouvait pas lui résister, il ne pouvait pas le frustrer parce qu'il ne tiendrait pas. Lui qui était aussi dur à cuire devant les autres était totalement impuissant devant son petit ami, s'en était effrayant.
    Il lisse une mèche de ses cheveux blonds et s'émerveille devant la facon qu'ils avaient de briller légèrement devant la lumière du feu dans la cheminée.

    -Petit diable blond.


    Il le serre doucement contre lui et profite du petit chatouillis délicieux que provoquaient ses cils dans son cou. Jusqu'à ce que finalement, le petit diablotin se détache un peu, visiblement désireux de savoir la suite.

    ▬ C'est quoi la suite du programme ?


    -La suite ? On peut faire à manger, ou tout ce que tu veux...Je te l'ai dis, c'est ta journée.


    Mais le plus vieux est rouge tomate devant les idées qui lui passent dans la tete. Il se sent réellement très honteux, mais il n'y peut rien, il est un homme, et il trouve le garcon tellement désirable....Il cligne des yeux pour essayer d'échapper à ces désirs et fait légèrement claquer sa langue.

    -C'est de ta faute, je ne peux pas me concentrer à cause de toi...Tu es tellement magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Mer 07 Mar 2012, 10:43 am

Au final l'après midi était passée plutôt rapidement et malgré les passages dans la maison hantée et dans la grande roue, il s'étaient bien amusés. C'était bien le premier noël où il s'amusait autant, en général il faisait le con dans la rue, comme d'habitude. Enfin bon, ils étaient donc rentrés après avoir fait les courses et les animaux étaient tout aussi de bonne heure. Le blondinet s'était un peu moqué de son aîné qui devait se venger du fait qu'il l'ait taquiner un peu plus tôt, seulement ce n'était pas vraiment une vengeance, il n'en était pas capable et ça Satoshi le savait. Il rit alors légèrement lorsqu'il le traita affectueusement de diable blond, oui parfaitement et il en était fier. C'est vrai quoi, il n'était pas dans les g-boys pour rien n'est ce pas ? Et puis, c'était pour ça qu'il l'aimait hein. Enfin bon, le sujet du moment était de savoir quelle serait la suite du programme de la journée. Il pensait bien qu'ils n'allaient pas rester là sans rien faire, il n'y comptait en aucun cas. C'était donc pour ça qu'il avait préférer poser la question. Il fit une légère moue à la réponse de Toru, il ne l'aidait en rien pour le coup. Manger ? Mh.. Ouais mais non, il n'avait pas faim. Ben oui ils venaient de manger une crêpe, qu'il n'avait même pas encore digérer. Le g-boy réfléchit donc à quelque chose à faire, il baissa donc les yeux un moment puis les releva pour observer son aîné, comme si ça allait l'inspirer. Il fit alors un petit sourire en le voyant rougir, à quoi pouvait il bien penser ? Le plus jeune allait lui poser la question lorsqu'il prit à nouveau la parole après avoir fait claquer sa langue.

Ah ben, voilà que maintenant il le déconcentrait, c'était nouveau ça. Ou peut être pas tiens, peut être qu'il s'en était simplement pas rendu compte. Enfin bref, comment ça il le déconcentrait, il n'avait même rien fait, si ce n'était le regarder. Et puis, tellement magnifique, n'était-ce pas exagérer ? Le plus jeune le regarda alors avec un air interrogateur. Mh..à quoi pensait il en réalité ? Enfin, il ne lui fallut pas énormément pour comprendre, il n'était pas complètement idiot non plus. Il fit alors un léger sourire et reposa sa tête contre son épaule. Bon, il n'allait sûrement l'aider à se calmer mais ça il s'en fichait un peu à vrai dire. Ben quoi ? C'était pas méchant, s'il avait vraiment voulu, il aurait du euhm.. s'éloigner mais genre très loin, ou alors... le pousser jusqu'à la salle de bain et le mettre sous une douche froide ? Plutôt cruel. Et puis il n'avait pas envie de bouger de ses bras. Lentement il ferma les yeux et fit mine de réfléchir à quoi faire. Non, en fait il réfléchissait vraiment à quoi faire. Qu'est ce qu'il risquait ? Il n'en savait rien en plus, eh ben oui, comment aurait il pu le savoir ? Par la voix du saint esprit peut être, oui, sauf qu'il n'y croyait absolument pas donc c'était pas possible. Le petit jésus passera le message à quelqu'un d'autre. Enfin bon, il rouvrit alors les yeux un petit moment après et leva le regard vers son aîné.

    Je veux que ce soit toi qui choisisse


Il le regarda alors et se recula à peine pour mieux le voir, il fit un léger sourire. Bon, à priori il avait besoin de réfléchir ? Mh.. ou alors il savait mais il ne voulait pas, ou non, il n'osait pas ? Satoshi le regardait toujours, il savait très bien à quoi pensait son aîné, il avait comprit. Il était vrai qu'il n'était pas très rassuré à cette idée mais il se disait que Toru était plus doux que n'importe qui d'autre à son égard, ce pourquoi il n'avait pas trop peur. Le blondinet fit un léger sourire, histoire de le rassurer, peut être. Oui, il n'avait jamais rien fait et donc ne s'y connaissait absolument pas, mais vraiment pas du tout. Et il ne savait pas non plus quelles étaient les expériences de son petit ami, s'il en avait eut. Ah.. Il était un peu perdu là, il avait besoin d'un coup de main. Satoshi baissa un moment les yeux puis releva rapidement le regard vers son petit ami.

    Toru.. J'ai à nouveau besoin que tu me guide...


Il n'avait pas parler très fort mais il savait qu'il l'avait entendu. Il savait pertinemment qu'il comprendrait à quoi il faisait allusion, c'est à dire au jour où toute leur relation avait commencée. Il lui avait aussi dit qu'il avait besoin qu'il le guide et il l'avait fait. Le ferait il encore une fois ? Sûrement. Le g-boy l'observait, attendant une réaction quelconque, n'importe quoi. Il ne bougeait pas, il était encore calme, pour le moment, même s'il était un peu en stress de savoir la suite des évènements. Il gonfla légèrement les joues en entendant Yuki et Shadow arriver en renfort, c'était pas le moment pour jouer là. Et puis il avait pas envie en plus, pour une fois, quoique non c'était pas la première fois mais peu importe là n'était pas le sujet.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Mer 07 Mar 2012, 2:28 pm

    Le premier Noel depuis dix longues années que Toru ne passait pas seul. N'était ce pas merveilleux de se sentir aimé et entouré ? Jamais son appartement ne lui a semblé aussi agréable qu'avec Kamiya a l'intérieur. Il était comme un soleil. Un magnifique petit soleil humain qui ne cessait jamais de l'éblouir. En de disant que tous les matins, il le verrait près de lui, pourrait embrasser ses lèvres roses, qu'ils pourraient marcher dans la rue sans avoir peur de se faire démasquer par les parents de Kamiya. Tout allait bien et tout irait bien par la suite, pour toujours.

    ▬ Je veux que ce soit toi qui choisisse

    -Moi... Oh et bien...

    Pourquoi est ce que cette idée ne lui sortait aucunement de la tête ? S'en était stressant. Il aurait aimé proposer une activité saine et sans choses qui pourraient effrayer le blondinet, mais il n'y arrivait pas. Tout en lui, de ses joues rondes a ses yeux chocolats l'appelaient a le faire sien. Il essaya de son mieux de cacher tout ça. A son grand dam, le blondinet le connaissait comme si il l'avait tricoté et le plus vieux vit dans ses yeux qu'il avait compris. Mais ne perçait aucune peur. Ce qui eut le don de le torturer, d'avoir encore plus de mal a résister. 
    Le blondinet posa sa tête contre son épaule et Toru enfouit automatiquement son visage dans ses cheveux en soupirant doucement.

    Le blondinet se détacha de lui et chercha un contact visuel. Le plus vieux, honteux de ne rien pouvoir cacher de ce sentiment, garda les yeux légèrement baissés vers ses lèvres. Il savait parfaitement que le blondinet n'avait encore jamais eu d'expérience comme celles ci et c'est justement ce qui lui faisait peur dans l'histoire. Lui avait eut tout le loisir de s'y faire. Il savait comment s'y prendre. Mais il avait très peur de s'y prendre mal, de le faire souffrir. Kamiya était précieux pour lui, plus précieux que sa propre vie.

    ▬ Toru.. J'ai à nouveau besoin que tu me guide...

    Sa supplication ne fit qu'augmenter son désir. Il se rappelait tout aussi bien que lui du premier jour ou tout avait commencé. Voulait il réellement tout cela ? Se rendait il compte de ce que cela voulait dire ? Son regard était plein de détermination mais Toru se mordit la lèvre en signe d'hésitation.

    -Tu sais, je t'aime, on a tout notre temps...on est pas obligé

    Il voyait pourtant le regard du blondinet qui au fond le voulait autant que lui. Peut être que c'était le bon moment finalement. L'instant parfait.
    Ses lèvres frôlèrent les siennes et un feu se glissa dans son corps et la chaleur devint rapidement délicieusement insupportable.

    -Mets tes mains sur mes épaules..

    Une fois fait, le jeune homme hissa contre lui le blondinet qui enveloppa automatiquement ses hanches de ses jambes et son cou de ses bras pour ne pas tomber. Leurs lèvres se lièrent dans un baiser enflammé mais toujours très doux.

    -Kamiya...je suis désolé

    Désolé d'être faible devant son envie. Désolé parce que si ils continuaient se serait forcement douloureux. 
    Il l'embrassa de nouveau le plus jeune avec une grande tendresse et la main qui ne le soutenait pas dans son dos se glissa dans ses cheveux blonds. Ce genre de choses menaçaient, Toru aimait tellement Kamiya qu'il n'aurait pas pu résister longtemps a l'idée d'être plus proche que jamais l'un de l'autre.

    -Kamiya... Promets moi de m'arrêter si quelque chose ne va pas.

    En deux temps trois mouvements le jeune homme allongea avec douceur le petit blondinet sur le lit, ses mains glissant gentiment sur ses flancs. Peu importe le temps que cela mettrait il attendrait que Kamiya soit prêt pour franchir la barrière de ses vêtements. Au lieu de cela, il glissa ses lèvres dans son cou, descendant le long de se jugulaire, puis vers le creux de sa clavicule.

    Pour toujours ce parfum resterait gravé dans sa mémoire



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 09 Mar 2012, 2:30 am

Il avait bien comprit à quel point son aîné se retenait, chose qui le fit légèrement sourire; Seulement voilà, il avait envie d'essayer, mais n'ayant aucune mais absolument aucune expérience dans ce domaine il avait besoin que Toru le guide. C'est bien pour ça qu'il le lui demanda. Satoshi le regardait et cherchait son regard sans trop bouger il plongea enfin son regard dans le sien lorsqu'il lui répondit. Bien sûr qu'ils avaient leurs temps et qu'ils n'étaient pas obligés. Il ne se sentait en aucun cas obligé, si ça avait été le cas il ne lui aurait pas demandé de le guider, ah ça non. S'il ne voulait pas le faire il savait pertinemment qu'il pouvait proposer autre chose comme activité, seulement c'était celle là qu'il avait choisit. Il était évident qu'il soit un tant soit peu anxieux mais il faisait confiance à son aîné. Il rapprocha alors son visage du sien et sentit un frisson le parcourir lorsque leurs lèvres se frôlèrent, observant toujours son petit ami. Le plus jeune sourit alors lorsqu'il lui demanda de mettre ses mains sur ses épaules, chose qu'il fit sans se faire prier. Il s'accrocha alors à lui lorsqu'il le souleva et répondit de façon automatique au baiser. Le g-boy sentait parfaitement que la température augmentait plutôt rapidement mais il n'en tint pas vraiment compte. Alors que Toru reprenait la parole il posa simplement deux doigts sur ses lèvres pour le faire taire alors qu'il allait s'excuser. Non, il ne voulait pas qu'il soit désolé, après tout Satoshi le lui avait demandé non ? Le plus jeune fit alors un sourire et retira lentement sa main pour pouvoir profiter à nouveau de ses lèvres qu'il aimait tant. Le plus jeune se recula alors lentement et fit un sourire. Il n'eut pas vraiment le temps de répondre à la phrase de son aîné qu'il se retrouva allongé sur le lit. Il releva alors les yeux vers lui et hocha la tête.

    Promit


De toute façon il ne savait pas réellement ce qui l'attendait et il était tout de même assez curieux de le découvrir avec Toru et non avec une autre personne, comme se violeur en série avec qui il avait partager une cellule durant une demi heure. Rien que d'y penser il frissonna.. ah non. C'était les lèvres de son aîné dans son cou qui le fit frissonner, il tourna alors doucement la tête sur le côté et ferma les yeux. C'était la première fois, sa première fois. Il sentit les battements de son cœur s'accélérer et se mordit légèrement la lèvre inférieur. C'est alors qu'il eut un tilt, il tourna alors à nouveau la tête vers son aîné et glissa ses doigts sur son ventre avant de soulever lentement le haut de son petit ami. Le jeune homme baisse alors les yeux et passa le bout de ses doigts sur la cicatrice qui se trouvait là. Elle était toujours là, évidemment qu'elle y était. Peut être n'était ce pas une bonne idée finalement. Ah ! Stupide ! Avait il encore une fois agit égoïstement ? Peut être. Non pas vraiment, il savait que son aîné le voulait autant que lui. Le plus jeune homme retira alors doucement ses mains de sur le ventre de son petit ami et releva les yeux vers lui. Il le regarda alors inquiet. Ne risquait il rien ? N'allait il pas se faire mal ? Ou bien peut être que ça n'avait pas encore complètement cicatriser et que ça risquait de ré ouvrir la plaie ? Oui, il était capable de se faire tous les scénarios possibles et inimaginables. Même celui ou il risquait de devoir retourner à l'hôpital. La jeune homme soupira alors doucement et baissa les yeux. Ils ne devaient pas, c'était trop dangereux pour Toru, non ? S'il lui demandait il lui dirait que non juste pour la rassurer. Il savait qu'il ne ressentait pas la douleur mais ça ne l'empêchait pas de s'inquiéter.

Satoshi ne bougeait tout de même pas, il se mordit à nouveau la lèvre, ne sachant ni quoi faire, ni quoi dire. Tsh.. Si seulement tout ça n'était pas arrivé. Quoique non, si ça n'était pas arrivé ils n'en seraient peut être pas là aujourd'hui. Le plus jeune n'osa pas vraiment relever les yeux vers son aîné. Il se sentit alors honteux de lui avoir demandé ce genre de chose alors qu'il était blessé. Il aurait voulu se caché, mais où ? Ses bras, il y était déjà, ou au moins à moitié. Et puis il n'avait pas envie de bouger, non il ne voulait pas se séparer de lui là, il était trop bien posé bien que très préoccupé. Il se mit alors à penser que si son père avait été là il serait entrain de se foutre ouvertement de sa gueule, pff tu parle d'un père. Et puis pourquoi on en parle de celui là d'abord. Satoshi releva alors les yeux vers son aîné, il n'arrivait cependant pas à trouver ce qu'il voulait dire. D'un côté il avait envie de continuer et d'un autre c'était sa raison qui lui disait qu'il était plus raisonnable de ne rien faire, ou du moins pas aujourd'hui. Il se trouvait dans un état de confusion plutôt grand. Qu'est ce qu'il détestait ça, quand il ne savait ni quoi faire ni quoi dire. Il y avait à peine quelques secondes, c'était Toru qui s'était excusé, c'était maintenant à son tour de le faire. Il baissa alors à nouveau les yeux.

    Désolé...je.. j'y avais pas pensé...à.. ça..


Il savait pertinemment que son aîné comprendrait qu'il parlait de sa cicatrice et il savait aussi que malgré le fait qu'il n'ait pas parler très fort, une fois de plus, il l'avait entendu. Il l'aimait, il en avait envie mais il ne voulait en aucun cas que sa blessure ne s'aggrave à nouveau. Il se sentait mal, du fait de n'y avoir pas pensé plus tôt et donc du fait de leur avoir donné faux espoir, c'était un peu exagéré il en était conscient mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Le plus jeune s'apprêta alors à rouler sur le côté pour ensuite s'asseoir, seulement il n'y arrivait pas, il était bien là où il était mais il se dit qu'il serait peut être bien qu'il s'éloignait un peu. Histoire de ne pas resté trop collé. Ah ! Ça y est, il était à nouveau complètement perdu.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 09 Mar 2012, 9:39 am

    Satoshi etait tellement merveilleux ! Si bien qu'il avait l'impression d'être a la fois special et normal avec lui. Il n'était plus le membre le plus combattif des g-boys mais lui meme, Umeda Toru, officiellement fou de lui depuis le jour ou ils s'étaient rencontrés. Aujourd'hui leur relation passait a un cap supérieur et bien qu'il en avait une envie folle, Toru ne pouvait s'empêcher d'être dévoré pas l'anxiété. Et si il faisait quelque chose et que Kamiya soit tellement choqué qu'il ne veuille plus jamais le toucher ? La peur était bien la, mais le désir aussi. Grandissant au point de leur donner déjà chaud. Finalement parce que Satoshi semblait si sur de lui, le jeune homme le mena jusqu'à leur lit et l'y allongea dessus. Les yeux bien ouverts afin de l'admirer. Les joues roses et le souffle court, il était tellement adorable ! Tellement inoffensif qu'il fit promettre au jeune homme de l'arreter si il lui faisait quelque chose qu'il ne voulait pas.

    ▬ Promit

    Justement que le blondinet soit totalement ignorant dans ce domaine la était très flatteur, certes, sauf que c'était aussi dangereux. Il ne se sentait pas la force de lui expliquer a voix haute et verrait bien ce qu'il se passerait le moment venu. Pour le moment, la n'était pas la question puisqu'il avait les lèvres occupées a donner de l'attention au plus beau cou de nacre qui soit sur terre.
    Il frissonne de surprise en sentant les doigts passer sous son t-shirt puis sous sa cicatrice. Sur que si il avait été normalement constitué il aurait eu trop mal pour faire tout ce qu'ils avaient fait aujourd'hui. Mais le jeune homme ne ressentait que le plaisir provoqué par ses doigts sur sa peau. 
    Il le voyait pourtant fronçant les sourcils donc il s'arreta et retira gentiment les doigts du blondinet de sa blessure pour les mettre sur son ventre. Cette cicatrice n'était que chargée de mauvais souvenirs. Tous deux avaient bien failli mourir ce jour là et il ne pourraient jamais l'oublier de si tôt mais il avait envie de mettre cela de coté pour le moment.

    ▬ Désolé...je.. j'y avais pas pensé...à.. ça..

    Toru se remit sur lui en soupirant gentiment et posa ses deux mains sur les joues de son petit ami pour le pousser a le regarder et il sourit doucement avant de l'embrasser.

    -Je suis allé jusque chez toi, j'ai survécu a une maison hantée et a une grande roue... Tu t'en fais beaucoup trop. Elle ne se rouvrira pas....

    C'est vrai quoi les activités de la journée avait été bien plus délicates que celle ci et il n'avait même pas ressenti de raideur ou de picotement, rien. Il avait presque oublié qu'il était blessé en fait.
    C'etait le remède miracle de l'amour et quand bien meme il ressentait une petite gêne le lendemain, il lui suffirait d'aller voir son médecin, rien de plus. En plus, il etait évident qu'ils allaient y aller en douceur, pour lui comme pour Kamiya. Alors, on pouvait facilement dire que la question de la cicatrice ne posait aucun soucis.
    Il revint donc a ce qu'il etait entraide faire juste avant, a savoir s'occuper avec douceur de sa clavicule. Quand soudainement quelque chose sembla le frapper.

    -A moins bien sur que tu veuilles tout arrêter. Je ne veux t'obliger en rien hum ?

    Non, il voulait que sa première fois soit parfaite, jamais qu'il la fasse a contre coeur. Après tout, il etait assez fort pour se calmer. Si il faut, il allait aller se coller sous une douche glacée et essaierai d'oublier oui. Si il le désirait c'est ce qu'il ferait par ce qu'il aimait et respectait plus que tout Kamiya. 
    En attendant sa réponse, ses propres doigts se glissèrent avec une douceur presque maladive sur son ventre et le découvrirent. Il etait aussi laiteux et parfumé que son cou. Il opposa ses lèvres très chastement. Sentant chaque parcelle de son coeur frissonner a la sensation qui devait très certainement être toute nouvelle. 
    Il apposa une nouvelle fois ses lèvres sur son nombril, comme un chercheur tatillon dans une mine d'or. Sa langue s'y glissa très chastement puis il se redressa pour l'observer.

    -Alors ?

    Si il voulait arrêter, il n'avait qu'un seul mot a dire. Stop. Stop et il irait se plonger dans une baignoire pleine de glaçons. Ou alors tiens. Dans la baie de Tokyo en pleine hiver. Ça devait etre plutôt bien pour calmer les ardeurs.
    Mais puisqu'il ne disait rien pour le moment, sans lui enlever son haut parce qu'il n'arrivait pas a le faire de lui meme, ses lèvres se remirent a explorer les coins et les recoins de ce ventre tout a fait fascinant. Elles se perdirent au niveau du diaphragme, s'appuyerent juste en dessous de son coeur, se glissèrent au niveau de ses magnifiques hanches et trouvèrent tranquillement le chemin de son bas ventre sans jamais dépasser les limites imposées par son esprit tant que son blondinet n'avait pas donné son accord.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Sam 10 Mar 2012, 2:53 am

Il est vrai qu'il n'avait absolument pas pensé à cette cicatrice durant toute la journée, c'était un peu d'idiot de n'y penser que maintenant n'est ce pas ? Que voulez vous, il était loin d'être parfait mais c'était bien une des raisons pour laquelle il l'aimait, non ? De toute façon, c'était comme ça. Satoshi s'était donc tout de même un peu décalé après avoir retirer doucement ses mains du ventre de son aîné. Alors qu'il s'apprêtait à s'asseoir Toru se replaça plutôt rapidement au dessus de lui, lui faisant baisser les yeux. Le plus jeune se pinça légèrement les lèvres et releva le regard vers lui lorsqu'il posa ses joues sur ses joues. Il ferma les yeux au moment où il l'embrassa, il lui était impossible de ne pas en profiter pleinement, puis le regarda lorsqu'il prit la parole. Il avait raison en tous points, ce qui fit légèrement rougir le blondinet. Évidemment qu'il s'en faisait, il se sentait déjà suffisamment coupable à propos de cette blessure, après tout, il était en partie fautif. Il était vrai qu'il exagérait peut être un peu mais il n'y pouvait rien, c'était comme ça. Il n'eut pas vraiment le temps de répondre que son petit ami venait de retourner s'occuper de sa clavicule. Satoshi frissonna de tout son être. Chaque sensation était nouvelles pour lui, il découvrait tout au fur et à mesure. Il fit alors un sourire et referma les yeux, histoire de profiter des délicates attentions du plus âgé à son égard.

La question que lui posa alors Toru le surpris quelque peu, il rouvrit donc les yeux et tourna la tête vers lui pour le regarder. S'il s'était sentit obligé il l'aurait remarqué de toute façon. Il le connaissait que trop bien, c'est pour ça que la question l'avait un peu surpris. Il était plutôt évident qu'il le voulait vraiment, enfin, peut être pas si évident que ça étant donné qu'il était toujours dans un état d'anxiété assez important. C'était logique mais il passait outre, son anxiété n'était rien comparé à sa curiosité et son envie. Il ne répondit pas tout de suite et son aîné trouva bien vite une occupation en attendant sa réponse. Il était partit pour explorer le ventre du blondinet. Satoshi sourit et le laissa donc faire comme bon lui semblait. Le plus jeune frissonna à nouveau lorsque les lèvres de son aîné redessinait les traits de son ventre après lui avoir redemander s'il devait s'arrêter ou non. Il se trouvait qu'il était un perturbé à l'instant même. Il découvrait, en ce jour de noël, une douceur qu'il n'avait encore jamais connu dans ce monde de brute. Lui, il était habitué à entendre des hommes se crier dessus, il était habitué à se prendre des coups dans la rue, même s'ils étaient moins fréquents, voir inexistants, depuis qu'il sortait avec Toru. Il était également habitué à toute sorte de violence, comme celle qu'il voyait dans la rue et là il découvrait tout autre chose. Et il ne voulait le découvrir qu'avec lui, il voulait que ce soit lui qui le guide, et personne d'autre.

Il savait que ses joues étaient rosâtres voir rouges mais ça aussi il s'en fichait un peu. Non il était préoccupé par le fait que le puisse frissonner autant de fois en quelques secondes et ça non à cause du froid. Alors c'était ça, de ressentir le plaisir ? En tout cas c'était agréable. Il sentait que son corps réagissait dés qu'il était en contact avec celui de son aîné. Que ce soit par ses lèvres, ou par ses mains. Le plus jeune sentait également que sa température corporelle augmentait un peu plus à chaque seconde qui passait. Et il ne voulait en aucun cas que ça s'arrête, ou du moins, pas maintenant. Son souffle se fit doucement de plus en plus court, mais vraiment très doucement, aussi doucement que la chaleur augmentait. Il fit alors un nouveau sourire.

    Si tu t'arrêtes....je te boude jusqu'à la fin de tes jours.


Il ne put s'empêcher de rire doucement. Il savait pertinemment qu'il ne tiendrait aucunement parole. En général il le faisait mais pour ce genre de chose il en était incapable. Il lui était impossible de faire la tête à Toru, il l'aimait trop pour ça. Il avait trop besoin de sa présence et de son amour pour lui. Il avait quelqu'un qui l'aimait pour ce qu'il était tout entier et il ne voulait en aucun cas le perdre. Et puis, il ne pourrait pas résister à l'idée d'aller l'embêter ou même de le taquiner. S'il devait lui faire la tête jusqu'à la fin de ses jours, il faudrait qu'il déménage loin, très loin et encore il reviendrait rapidement, ne sachant plus vivre sans lui. Vous trouvez à nouveau que c'était exagéré ? Mais là, il n'exagérait en rien. Il pensait vraiment qu'il ne se voyait plus vivre sans son aîné à ses côtés. Il avait besoin de lui pour le guider, comme il faisait à l'instant. Il avait besoin de ses bras pour s'y réfugier ou simplement pour s'y blottir. Il avait tout juste accepté de vivre avec lui et il ne comptait pas repartir de si tôt, oh non. Il devra le supporter encore durant un bon moment. Il voulait découvrir le reste de la vie avec lui.

Et c'était bien la raison pour laquelle il ne voulait pas qu'il s'arrête. Il savait qu'il était capable de s'arrêter et d'aller calmer ses ardeurs de n'importe quelle façon qu'elle soit et de ne pas lui en vouloir. Mais s'il s'arrêtait, alors ils seraient deux à devoir calmer leurs ardeurs, plutôt idiot hein. Autant continuer et ne pas avoir à finir sous de l'eau froide ou quelque chose dans le genre, il faisait suffisamment froid dehors, ils risqueraient de tomber malades, ce serait dommage, surtout pour noël. Au final c'était un noël plus que spécial pour notre blondinet et tout nouveau et il pouvait vraiment dire qu'il était heureux. Ouais, si il devait le crier sur tous les toits, il le ferait sans aucune hésitation. Enfin là n'était pas la question. Il venait tout de même de lancer une sorte de pic à son aîné. Qu'allait il faire maintenant ?

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Sam 10 Mar 2012, 3:28 pm

    Il faut dire que Toru non plus n'avait pas pensé a sa cicatrice de toute la journée. Le fait qu'il ne ressente pas la douleur y était très certainement pour quelque chose, après tout si la douleur n'est pas la pour le rappeler a l'ordre il avait tendance a oublier. C'est vrai quoi, si il avait été normal, a l'heure qu'il est, il serait plié en deux de douleur dans le lit et non entrain d'embrasser méticuleusement la clavicule du blondinet. De plus il faut savoir que la présence de Kamiya a ses cotés l'empêchait de penser a autre chose. Elle était tout simplement envoutante et magique.

    Comme le jeune homme ne dit rien, il passa a son ventre qu'il dévoila pour la première fois. Malgré sa fragilité le jeune homme etait pas mal bâti mais encore et surtout sa peau avait un goût de fruits, un délicieux gout de fruits provenant surement de son gel douche. Il se promit de lui acheter le même et continua son exploration avec la meme minutie que presentement. Ses quelques ébats n'avaient pas franchement été mémorables. D'une violence inouïe, et avec un partenaire qui s'enfuyait aussitôt. Rien qui aurait pu lui faire oublier Satoshi quand il était encore persuadé qu'il n'aurait jamais sa chance avec lui. Le jeune homme voulait qu'ils prennent leur temps et que ce soit le plus plaisant possible pour l'un comme pour l'autre. 

    Il voulait encore plus prouver a son petit ami qu'il n'y avait pas que le monde de la rue avec tous les malheurs qui s'en suivent, viols, meurtres, mais il y avait aussi énormément d'amour et qu'on pouvait se montrer plein de douceur l'un envers l'autre mais surtout il voulait lui prouver qu'il préférait mourir plutôt que le faire souffrir.

    Il eut un petit rire devant l'expression de son petit ami qui semblait fasciné par ce qu'il etait entrain de découvrir, des signes évidents de plaisir le poussant a tendre l'oreille pour en entendre encore plus.
    Quand soudainement, le blondinet lui dit quelque chose qui le fit éclater d'un rire a la fois soulagé et incrédule. Ah comme il était heureux que ce qu'il était entrain de lui faire ne le laisse pas indifférent !

    ▬ Si tu t'arrêtes....je te boude jusqu'à la fin de tes jours.

    Toru embrassa doucement ses lèvres, charmé par son rire. Toute sa vie ? Mieux valait ne pas tenter le diable, pensa t'il en souriant. Il aurait de toute façon le premier a le kidnapper pour le garder tout pour lui. Non, c'était quand même un tout petit peu exagéré, n'empêche qu'il n'aurait pu le laisser partir. Vivre sa vie loin de lui... Impossible. Sans le voir tous les jours, heureux et souriant ? Ne pas le voir au réveil, encore endormi et les cheveux ébouriffés, encore plus impensable.

    -Ouh la, je ferais mieux de te satisfaire un maximum dans ce cas !

    Mettant d'ailleurs rapidement ses paroles en action, il pose l'une de ses mains sur son dos pour le redresser un peu et l'autre accrocha le bas de son haut pour lui retirer si rapidement que le blondinet ne s'en rendit qu'à peine compte. La seconde d'après, ils étaient de nouveau de retour sur le lit et partageaient un baiser passionné mais d'une douceur rare aussi. 

    -Je recommence alors...

    Prévient le garçon. Car le niveau de nouveauté et d'intimité allait encore augmenter entre eux.
    Il vint embrasser sa gorge longuement, puis passa doucement sur le haut de son torse jusqu'à atteindre deux morceaux de chairs.

    D'abord très hésitant, il commença tout de même a s'occuper de ces endroits avec énormément de plaisir, profitant aussi des effets que provoquaient ce contact sur son petit ami, prenant de plus en plus d'assurance dans ses baisers et ses coups de langues et joignant ses mains. 
    Il le sentit frissonner sous ses caresses.

    Le laissant tranquille quelques secondes, il revint a atteindre ses lèvres et posa ses mains sur ses hanches.

    -Je peux... Continuer ?

    Un regard et ils se comprendraient après tout. Ils étaient proches physiquement et moralement comme jamais et cela ne ferait qu'augmenter dans le temps.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 25 Mar 2012, 11:11 am

Il avait bien compris que son aîné ne comptait pas s'arrêter sur une simple cicatrice et d'un côté, il en était ravi. Il n'avait tout de même pas pu s'empêcher de le menacer de lui faire la tête toute sa vie s'il s'arrêtait, ce qui le fit légèrement rire. Il observait Toru et sourit lorsque ce dernier répondit avant de hocher positivement. C'était tout à fait ça. Il avait out intérêt à ne pas le frustrer ce petit blondinet. Satoshi se redressa alors lorsque son aîné passa sa main dans son dos et en moins de deux seconde il se retrouva sans haut. Le jeune homme fit alors un nouveau sourire et répondit au baiser en se rallongeant sagement. Il leva ensuite les yeux vers lui lorsqu'il reprit la parole. Le jeune homme n'eut pas vraiment le temps de répondre, en même temps que voulez vous répondre à ça ? Il frissonna à nouveau de tout son corps. Comment est ce que c'était possible de frissonner autant en si peu de temps mh ? C'était une chose qu'il ne pouvait pas expliquer puisqu'il n'en savait rien lui même. Le plus jeune soupira doucement, de plaisir sans aucun doute. C'était la première fois qu'il « subissait » ce genre de choses. Et plus ça avançait et plus il en découvrait. Il se doutait bien qu'il n'avait pas fini d'en découvrir. Satoshi ne bougeait pas, non, il se laissait totalement faire. Et puis, ce n'était pas comme si il aurait voulu résister, aha.. loin de là même. Le g-boy sentait bien que sa chaleur corporelle ne faisait qu'augmenter au fur à mesure que son petit ami s'occupait de lui.

Le petit blond découvrait alors ce qu'était la douceur, même s'il en connaissait déjà pas mal avec son aîné, il oublierait presque dans quel monde il vivait. Ce monde de brutes, ce monde de violence, ce monde d'horreur. Il n'y avait qu'avec son aîné qu'il ne le voyait pas ce putain de monde dans lequel il s'efforçait de survivre. Satoshi ne savait absolument pas ce qui l'attendait dans les minute à suivre, tout était nouveau, totalement nouveau. Seulement, il n'avait plus peur, non il avait un confiance total en son petit ami et savait qu'il ferait tout en douceur. Il le savait, il le sentait et il était déjà entrain de le vivre. Le jeune homme avait le souffle court, les joues sûrement rosâtres voir rouges mais peu importe. Il n'allait pas se cacher, il savait que Toru ne se moquerait pas de lui, ou alors simplement pour le taquiner, chose qui marcherait évidemment à cent pour cent. La plus jeune tourna à nouveau la tête lorsqu'il sentit son aîné se redresser un peu, il fit un petit sourire timide lorsqu'il vit son visage face au sien et se mordit légèrement la lèvre. Il frissonnait toujours sous ses mains. S'il pouvait continuer ? Oui oui oui mais..

    Attends ! Il laissa un petit blanc juste pour l'embêter. C'est pas équitable..


Aha ! Il savait qu'il avait dût le faire un peu stresser avec la première partie de sa phrase. Il avait dût le surprendre aussi, Toru n'avait pas dût s'y attendre. Le plus jeune fit alors un petit rire en voyant son expression, c'était comme si un énorme point d'interrogation venait de se former sur sa tête. Il le laissa un peu dans le suspens et ne fit rien durant quelque secondes puis il glissa doucement ses mains sur son ventre. Non, il ne voulait pas se préoccuper de sa cicatrice, il souleva doucement son haut et le lui retira lentement. Eh ben quoi, s'il devait s'exhiber, autant qu'il ne soit pas tout seul, et puis il allait bien finir par virer à un moment ou à un autre ce T-shirt. Il s'affaira donc avec douceur et curiosité à l'enlever de là où il était à l'instant. Une fois qu'il le lui avait retirer il le fit tomber sur le sol, pas loin et releva les yeux vers lui avec un sourire.

    Maintenant c'est bon.


Ouais, il était fier de lui avoir fait quelque peur, parce qu'il se doutait bien que son petit ami n'y aurait pas penser, non il devait sûrement être entrain de se poser un million de question de qu'est ce qui n'était pas équitable, ou bien s'il y avait un problème, s'il avait mal fait quelque chose ou non. Satoshi avait beau être novice dans ce domaine, il ne comptait pas rester à ne rien faire non plus, bon certes il serait sûrement extrêmement maladroit mais tant pis, il fallait un début à tout non ? Et puis ce n'était pas très juste non plus. Le g-boy regarda alors son aîné avec un sourire angélique et ne fit plus rien, enfin pour le moment. Il attendit sagement la suite des évènements.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 30 Mar 2012, 5:57 pm

    Alors comme ça il ne devait pas frustrer le blondinet... C'était a la fois terriblement sexy de s'entendre dire cela comme un défi mais aussi effrayant. Le jeune homme semblait être assez décontracté, ce qui voulait dire qu'il avait en lui une confiance aveugle, mais et si il le décevait, ou pire, lui faisait du mal sans le vouloir. Mais en l'entendant soupirant comme cela, il oublia toutes ces questions. Et en vérité ça serait surement moins difficile si il etait plus détendu et laissait les sentiments qu'il avait depuis si longtemps pour son cadet prendre le cerveau, se serait surement du gâteau. Il savait que son corps etait en quelques sortes pour d'apaiser en présence de Satoshi. Ce qui lui faisait peur, c'était de ne pas pouvoir contrôler sa force comme d'autres fois.
    Enfin, revenons a nos moutons. Maintenant que le jeune homme avait retiré le haut du blondinet, il se concentrait principalement sur son torse. Par ici ça va. Par contre il craignait que le plus petit ne se braque quand il passerait en dessous de la ceinture. Mieux valait y aller en douceur au maximum.

    Au fond, meme si c'était une énorme responsabilité, le japonais n'aurait pas pu etre plus heureux que maintenant quand il voyait une preuve indéniable du fait que son petit ami lui avait confié son être tout entier comme il lui avait lui même confié le sien. Une silencieuse promesse de s'aimer tout le temps qu'ils pourraient. Il voulait etre le premier et le dernier de Satoshi comme il serait le premier qu'il aimait réellement. Bon, c'est vrai, ce n'etait pas quelque chose de facile a demander a un jeune homme de 19 ans qui avait tout le temps de découvrir d'autres visages, mais Toru etait confiant sur la force de leur relation. Ils étaient deja allés loin. Ils avaient manqué de mourir ensemble, avaient affronté le père et la mère de Satoshi... Ce n'est pas rien et il n'auraient pas fait tout ça si ils n'avaient pas étés faits pour durer. 

    Finalement, c'est avec un peu regard interrogateur vers son amant qu'il lui demanda si il pouvait continuer ou si il voulait tout stopper ici. Bon ce n'est pas comme si il ne pouvait pas faire arrêter les choses après mais la ce ne serait pas un douche glacée qu'il lui faudrait mais carrément un bain de glaçons. Alors que le jeune homme pensais réellement que son petit ami allait simplement lui dire oui, celui ci le stoppa brusquement.

    ▬ Attends ! Le petit blanc laissé entre les deux manqua de le tuer sous le coup d'une crise d'apoplexie. Quoi ? Il lui avait fait mal. Non pas possible, il n'avait pas encore passé a l'étape décisive... Alors quoi ? Est ce qu'il regrettait soudainement d'avoir accepté ? Ça lui semblait bien plus probable soudainement. C'est pas équitable...

    Toru eut très certain l'air d'une huitre a ce moment la, parce que le blondinet rit doucement avant d'attraper le bas de son t-shirt et le lui retirer sans que le plus vieux ne comprenne rien. Wouah. C'était allé vite tout ça. Donc c'était ça la fameuse chose importante qui avait manqué de le faire mourir de crise cardiaque ! En plus il ne put s'empêcher de remarquer que le blondinet était ravi de son petit effet. Alors Umeda se mit a rire de sa propre bêtise. En effet, il s'était monté la tête en beauté et son petit ami y avait contribué de façon assez incroyable pour un garçon d'apparence aussi angélique que lui. 
    Il avait ce genre d'aura qui nous donnaient a tous l'envie assez incroyable de dire amen a tout ce qu'il pouvait bien demander. 

    -Petit diable.

    Il eut aucun rire et vint poser un gros baiser sonore derrière son oreille qui fit rire son compagnon comme si il venait de lui chatouiller les hanches. Se pourrait il que ce soit un endroit très sensible pour notre petit diablotin ? Il faudrait qu'il s'en souvienne pour la suite. Qui venait bientôt d'ailleurs. Maintenant il fallait passer au pantalon et c'est avec une grande délicatesse qu'il défit sa braguette et tira le pantalon sur le sol. D'ailleurs lui même l'avait suivit pendant quelques petites secondes. Mais avant que le plus jeune se demande ce qu'il fabriquait le g-boy avait attrapé sa cheville et partant de la, il fit subir les mêmes traitements a ses jambes qu'à son ventre ou son cou. Il mordillait, embrassait, laissait vagabonder sa langue a l'occasion quand il trouvait un point particulièrement sensible. Mais surtout et aussi, il se faisait un vrai plaisir a sentir la douceur de la peau du plus jeune sous ses doigt tant elle était douce. Il avait presque l'impression de devenir un pervers tant il la trouvait douce et parfumée. C'était comme manger quelque chose dont vous avez été privés depuis une éternité. On a envie d'y gouter encore et encore jusqu'à exploser littéralement. 

    -Tu sens bon...

    Le distrayant avec une foule de compliments plus vrais les uns que les autres, finalement sans que son petit ami ne s'en rende vraiment compte et n'aie le temps de s'inquiéter ou de rougir, il se retrouvait nu devant lui. Un corps parfait et tellement fragile, voila ce qu'il avait, qui appelait a en prendre soin jusqu'à dans ses moindres recoins.
    Quand on découvre pour la première fois le corps de l'autre on ne peux s'empêcher de ressentir l'emoi jusqu'à ses entrailles, comme une sorte d'eau chaude qui soudainement prend possession de toutes veines et de tout son corps jusqu'à réchauffer son coeur qui battait délicieusement rapidement.

    -Satoshi...tu es parfait...

    Murmura t'il alors que son compagnon commençait a virer au rouge homard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 01 Avr 2012, 10:36 am

Il avait choisi de lui faire confiance, de lui confier son cœur et son corps et ce sans regret aucun. Il n'avait pas peur, ou du moins pas vraiment. Ça serait pire s'il avait peur et qu'il était complètement crispé non ? Le jeune homme n'était pas doué pour ce genre de chose mais il savait qu'il valait mieux être détendu, et puis de toute façon, il n'avait pas vraiment le temps de penser à avoir peur tant la douceur de son ainé lui faisait oublié tout ce qu'il y avait autour. Il en avait même oublié l'altercation avec son père, évidemment qu'il y repenserait mais pas là. Là, ses pensées étaient axées sur ce qu'il découvrait petit à petit. Jamais son cœur n'avait eut un rythme aussi élevé, jamais sa respiration n'avait été aussi courte, autrement que par la douleur des coups sur son corps, jamais il n'avait eut aussi chaud en plein hiver. Le plus jeune se laissait totalement faire. Il n'avait tout de même pas put s'empêcher d'embêter son aîné lorsque ce dernier lui demanda gentiment s'il pouvait continuer. Oui, il n'avait pas pu s'empêcher de lui faire peur, en le stoppant net dans son élan, juste parce qu'il trouvait que ce n'était pas équitable. Il avait bien vu la surprise sur le visage de son petit ami, chose qui l'avait amusée d'ailleurs, il ne put s'empêcher de rire doucement en le voyant. Il devait s'être prit la tête de façon assez importante, avait il peur que Satoshi n'arrêtait tout, qu'il regrette subitement d'avoir choisie cette activité là plutôt qu'une autre en ce soir de noël ? Sûrement et le blondinet était fier d'y avoir fortement contribuer, un sale gosse reste un sale gosse dans n'importe quelle situation. Un petit rire s'échappa de ses lèvres lorsque Toru l'embrassa de façon assez sonore derrière l'oreille. Ah ! C'était un endroit plus que sensible chez le plus jeune, et évidemment que son aîné allait le comprendre vu sa réaction. Un long frisson avait d'ailleurs parcouru son corps. Petit diable ? Oui, ça lui correspondait plutôt bien en effet. Une allure d'ange et pourtant.. Oh, il savait être adorable, c'était même d'ailleurs ce qu'il était la plupart du temps mais il lui arrivait d'avoir des moments où il avait envie d'embêter son monde, et encore, il restait gentil, comme là. Il aurait pu être totalement cruel et lui demander de tout arrêter, mais ce n'était pas ce qu'il voulait alors, il lui avait juste fait un peu peur. Il était d'ailleurs fier de sa bêtise.

Il suivit alors son aîné du regard qui prenait soin de lui retirer son pantalon, le plus jeune se laissait toujours sagement guidé. Alors qu'il ne voyait plus son aîné, il allait lui demandait ce qu'il faisait lorsqu'il sentit alors ses doigts se glisser autour de sa cheville. Oh, d'accord. Il resta donc silencieux alors que Toru s'occupait gentiment de ses jambes. Il sentit encore des frissons, c'était pas croyable ça ! Eh ben si.. Le plus jeune ferma les yeux et se mordillait doucement la lèvre inférieur. Encore une fois, il découvrait totalement chaque geste, chaque baiser, chaque caresse que lui administrait son petit ami, et ce n'était pas pour lui déplaire, à en constater les réaction de son corps. Il sentait que plus son aîné remontait le long de ses jambes et plus il était sensible, était-ce normal ou non ? Il n'en savait rien, absolument rien. Le plus jeune tourna doucement la tête sur le côté et sentait à nouveau sa respiration se faire plus courte - oui elle s'était quelque peu calmée alors qu'il embêtait son aîné. Il fit un léger sourire à la remarque de son amant, il sentait, d'un côté il valait mieux ça n'est ce pas. Il virait doucement au rouge alors qu'il le couvrait de compliments, Tsh, en plus il disait n'importe quoi, ou du moins c'était ce que pensait Satoshi. En même temps on n'est jamais trop satisfait de sa propre personne, à moins d'être narcissique, ce que notre g-boy n'était pas, loin de là. C'est alors qu'il sentit le dernier morceau de tissu qui le couvrait s'en aller, alors ça voulait dire qu'il était... Oui oui, il était nu comme un ver. Il avait rapidement ouverts les yeux et tournait lentement le regard vers son aîné qui était entrain de le contempler. Le plus jeune vira rapidement au rouge tomate et fit une petit moue. Parfait ? Était-ce vraiment ce qui le qualifiait vraiment ? Il n'en savait trop rien, de toute façon lui ne se trouvait pas parfait. Peu importe il y avait plus important, c'était la première fois qu'il se retrouvait en tenue d'Adam devant son aîné. N'allez pas croire que ça lui est déjà arrivé devant quelqu'un d'autre, non non jamais. La dernière personne à l'avoir vu de cette façon était sa mère adoptive lorsqu'il avait quoi.. six ans. Il baissa alors les yeux, toujours aussi rouge, ses joues lui brûlaient presque tant il était gêné. Bizarrement il ne sentit aucune fraîcheur l'atteindre, il faut dire que son corps devait avoir une température plutôt élevée. Le plus jeune fit alors quelque chose de totalement stupide, certes. Il attrapa un coussin et se cacha alors le visage tant la gène état forte, eh ben quoi ?! Il lui faudrait sans doute un moment avant de pouvoir se montrer de la sorte sans être gêné, il n'était pas nudiste pour un sou, non lui il était plutôt pudique sur les bords. Enfin, il se doutait bien que ça ne serait pas la dernière fois qu'il allait se retrouver nu devant son aîné, il finirait bien par s'y habituer, il fallait juste lui laisser un peu de temps. Bon, il devait avoir l'air extrêmement idiot avec un coussin sur la tête. Il le baissa alors lentement sous son menton et relava les yeux vers son amant.

    Tu trouve...?


Non non il a menti, en fait tu es terriblement laid Satoshi ! Rahlala, ce qu'il pouvait être idiot par moment, ben oui mais bon, il n'y pouvait rien. Déjà que c'était la première fois, pour lui tout du moins. Enfin bon, il n'avait pas parler très fort et il était toujours rouge écarlate.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Lun 23 Avr 2012, 3:23 pm

    Le jeune homme n'était pas du tout habitué a s'occuper autant du plaisir de ses amants, mais le jeune homme était bien différent pour lui, il se faisait un point d'honneur a le lui montrer et cela ne semblait pas du tout déplaire à son petit ami, vu les soupirs qu'il poussait et qui lui chatouillaient délicatement les oreilles. Sa voix l'émerveillait quand il parlait et il se demandait ce que ça ferait quand il gémirait. Cette pensée le fit violemment rougir mais il savait que le moment se rapprochait dangereusement, et délicieusement. 

    D'ailleurs, en quelques secondes, il eut retiré la dernière pièce de tissu qui l'empêchait de le voir dans son plus simple appareil. Et comme il se doutait, cette vue lui envoya des tonnes de sang brulant dans les veines. Il était merveilleux. Si magnifique qu'à coté de lui il se sentait totalement ridicule. On aurait dit un ange. 
    Lui a coté il n'était qu'une bête. 
    Jusqu'alors, il avait savouré tous les jours sa chance de pouvoir enfin aimer au grand jour son amour d'enfance qu'il n'avait jamais oublié. Mais aujourd'hui la réalisation de sa chance inouïe était particulièrement frappante.

    Immédiatement, il lui dit combien il le trouvait beau et le jeune homme en dessous de lui se mit a rougir encore plus que dans une autre situation évidemment. L'important était de permettre au jeune homme de se sentir à l'aise même si ils n'avaient jamais étés aussi proches physiquement que maintenant. Le plus jeune bafouilla légèrement. 
    ▬ Tu trouve...?
    Le plus vieux eut un rire amusé devant son air mal assuré et hocha largement la tête. Oui, il était si pur ! Il avait presque honte de le toucher, comme on mélangerait de la honte et de l'émerveillement en touchant la Joconde ou une statue de Michel Ange. 

    -Je t'aime, tu le sais, pas vrai ? Tu ne dois avoir honte de rien...
    Il disait ça en particulier parce qu'il se préparait à faire des choses qui pourraient très certainement le choquer ou au moins le gêner, parce qu'il n'y connaissait rien, mais il le rassura d'un regard fiévreux, il ne voudrait jamais lui faire mal et il allait tout faire pour que cela se passe le mieux possible. 

    Il sourit doucement et l'embrassa a nouveau avec passion, recommençant ensuite a lui embrasser le corps... Sauf que cette fois ci il s'aventura plus loin, beaucoup plus loin.
    Un petit fourmillement parcouru son bas ventre quand il déposa ses lèvres sur le sien, provoquant une violente réaction dans le corps du plus jeune, qui au lieu de frissonner, trembla littéralement, en lui tirant les cheveux. 

    Le jeune homme continua tout de même. Ce n'était pas son genre de faire du bien avec sa bouche a ses amants. En fait, il ne l'avait jamais fait, mais il sut qu'il se débrouillait bien quand le jeune homme se mit a se montrer... Plus sonore. Et plus détendu aussi. 

    Quand il le sentit sur le point de craquer, il le relâcha doucement et revint se replacer sur lui. Son propre pantalon disparu ainsi que son dernier sous vêtements, et il caressa avec énormément de précaution, le cou du plus jeune qu'il avait très légèrement marqué de ses dents. Il était entrain de le rendre fou...il le voulait contre lui et il voulait  ne faire qu'un avec lui.
    Son envie n'était pas compliquée en elle même et il avait beaucoup de mal a la contenir. Le truc était de savoir si le plus jeune était prêt ou non parce que ça n'avait rien d'anodin. Il avait vraiment très peur de le faire souffrir et de le choquer.

    Mais ils s'aimaient apres tout, c'était dans l'ordre des choses, a moins de faire un voeu de chasteté et de s'y tenir, c'était un moment incontournable dans la vie d'un couple... Il ne devrait très certainement pas se prendre la tete comme cela... Son petit ami n'était pas en sucre, il pouvait parfois se montrer tout aussi violent que lui. Mais dans ses yeux derrière le désir, il y avait toujours cette innocence délicate qui le faisait douter.

    -Est ce que...tu es sur ? Un seul mot et on arrête tout.
    Certes, la ce serait on ne peut plus difficile d'arrêter en particulier parce qu'ils etaient dans un tel état qu'ils ne pourraient plus se toucher sous peine de devenir fous a lier.
    Mais c'était l'homme qu'il aimait et si il n'était pas sur de vouloir cela maintenant alors ils remettraient cela a plus tard, tout simplement. Le g-boy était assez fort pour endurer une frustration aussi pénible, mais il laissa son petit ami décider.
    Il déposa gentiment ses lèvres sur les siennes en lui caressant le ventre, attendant son feu vert ou qu'au contraire il le stoppe, le coeur battant si fort qu'il avait l'impression de l'avoir dans la tete plutôt que dans la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »





MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Revenir en haut Aller en bas

Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Ikebukuro :: # IKEBUKURO. :: Lieux divers-