AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 13 Mai 2012, 7:16 pm

Il n'était jamais arrivé à Satoshi de ressentir des sentiments aussi fort envers quelqu'un, en même temps en y réfléchissant il n'avait jamais aimé quelqu'un, depuis le début de leur relation il apprenait. Oui, il apprenait ce que c'était d'être en couple, il savait ce que c'était mais il ne l'avait jamais vraiment vécu. Et voilà qu'il avait accepté d'emménager chez son petit ami le jour de noël, plutôt original n'est ce pas ? Ses parents n'étaient pas encore au courant mais il ne préférait pas y penser maintenant, il était plus préoccupé par la délicatesse avec laquelle son aîné s'occupait de son corps. C'était la première fois pour lui et bien qu'il ai quelque peu peur de l'inconnu, comme tout individu, il faisait entièrement confiance à Toru. Il restait tout de même étonné sur le fait qu'il puisse frissonner autant de fois en si peu de temps alors qu'il avait chaud, très chaud. Sa peau devait être brûlante, non ? Il se retrouva alors nu sous le regard attentif de son petit ami et son premier réflexe avait été de se cacher tant il était gêné, il avait ensuite baissé le coussin qui lui cachait le visage sous son menton et relevé légèrement les yeux vers son aîné pour lui demander s'il trouvait vraiment qu'il était parfait. Ses joues rouges comme un écrevisse et les lèvres légèrement pincées il le regardait alors timidement. Il fit une légère moue lorsque Toru se mit à rire doucement puis fit un petit sourire timide lorsque ce dernier hocha la tête pour approuver ses dires. Son sourire s'étira légèrement alors que son aîné prit la parole, avoir honte de rien, ça risquait d'être difficile s'il s'agissait de lui et surtout s'il ne savait pas ce qui allait se passer mais il essayerait. Le plus jeune hocha alors doucement la tête pour acquiescer puis ferma automatiquement les yeux lorsqu'il sentit les lèvres de son petit ami prendre gentiment possession des siennes. Il répondit alors au baiser tout en poussant le coussin plus loin puis laissa son amant s'occuper à nouveau de lui. A nouveau il frissonna de tout son être.

Il découvrit alors une toute nouvelle chose, les yeux toujours fermés il se mit alors à trembler lorsque son aîné glissa ses lèvres sur son bas ventre. Pourquoi il tremblait, il n'en savait rien, non il n'avait pas peur, il le saurait. Non ce n'était pas de la peur, loin de là, mais alors c'était quoi ? La surprise ? Oui, sûrement puisque ses tremblements s'arrêtèrent quelque peu, il avait tout de même glisser ses doigts dans les cheveux de son amant et avait gardé les yeux fermés. Rapidement il se surprit à laisser échapper quelques léger gémissements, timides évidemment, c'était la première fois, il n'avait pas l'habitude. Il se sentit rapidement contracté sans trop savoir pourquoi, oui son innocence pouvait être frappante parfois. Non, il n'avait absolument aucune expérience dans le domaine, et quand je dis aucune c'est vraiment aucune. Il ne s'y était jamais intéressé et n'en parlait pas, lorsque ses amis partait dans ce genre de sujet il trouvait ça barbant et ennuyeux de les écouter se venter sur des choses qu'ils n'avaient peut être même pas faite, il allait s'isoler dans un coin ou s'occupait autrement. Soit il restait mais ne prêtait pas attention à la discussion, pour lui ça n'avait jamais été un sujet sur lequel il voulait discuter. Seulement voilà, maintenant il le vivait et c'était totalement différent, il ne retrouvait pas les dire de ses amis. Lorsqu'il les écoutait, il n'y avait qu'une sorte de violence, encore une et ce n'était rien comparé à ce qu'il vivait là, non là il ressentait du plaisir pour la première fois, ses sentiments étaient un peu plus forts chaque jours, il n'y avait aucune forme de violence dans cette relation et, pour une fois dans sa vie il était heureux. Enfin bref revenons à nos moutons. Le plus jeune se mordit légèrement la lèvre inférieur lorsque Toru se redressa lentement avant de se replacer au dessus de lui, il le regarda alors. «  C'est toi... qui est parfait » Le g-boy fit un sourire timide et frissonna encore lorsque les doigts de son aîné glissèrent avec douceur sur son cou.

Il baissa les yeux suite à la question que venait de lui poser son petit ami. S'il était sûr ? Sûr de quoi ? De vouloir continuer, comment pouvait il être tout à fait sûr alors qu'il ne savait pas vraiment ce qui allait se passer. Avait il besoin de réfléchir longuement sur la question ? Non pas vraiment, il ne répondit cependant pas directement puisqu'à nouveau les lèvres de son ainé venaient de prendre doucement possession des siennes, il fit un sourire et répondit à nouveau au baiser tout en le prolongeant légèrement. Il frissonna à nouveau sous ses doigts et glissa lentement sa main dans celle qui caressait gentiment son ventre. Il passa alors lentement ses doigts entre les siens puis mit fin au baiser, il rouvrit alors les yeux et plongea son regard dans le sien. «  Sûr » Il n'avait laissé aucune trace d'hésitation dans sa voix, non, il voulait vraiment continuer, aller jusqu'au bout. Satoshi fit un sourire et resserra doucement sa main avant de souffler contre ses lèvres et de murmurer doucement « Toru..S'il te plaît » Il savait que son aîné ne voulait pas le forcer, il savait qu'il ne voulait pas l'effrayer ou même le choquer mais le plus jeune était sûr de lui, il le voulait et ne ferait pas marche arrière maintenant. Il sourit à nouveau et déposa un rapide baiser sur ses lèvres avant d'attendre sagement la suite.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 01 Juin 2012, 6:34 pm

    Il ne voulait pas que Satoshi aie peur de ses réactions ou honte de choses qui le dépassaient totalement. Son corps en faisait partie. Pour quelqu'un de timide, se montrer pour la première fois dans son plus simple appareil était clairement difficile, il le savait. Mais son petit ami ressemblait toujours à un ange. Plus fragile encore sans la barrière de vêtements. 
    Alors apres lui avoir dit qu'il etait vraiment superbe, il continua gentiment l'exploration de son etre, heureux d'entendre quelques petits gémissements ou halètements quand il touchait une zone sensible qui le faisait un peu plus rougir.

    Il aurait pu paraitre horriblement long. Voir meme que Satoshi le pensait entrain de tourner autour du pot parce qu'il ne se résolvait pas à passer à la suite. Mais l'important pour lui etait de montrer qu'il chérissait son corps autant que son coeur.
    L'important etait de laisser le temps à Satoshi de se dérober. Car passé un certain stade, ce serait très compliqué. Et il savait aussi que ça n'allait pas toujours etre une partie de plaisir pour le plus jeune.

    Et pourtant, il lui montrait avec une aisance parfaite qu'il avait confiance en lui et qu'il lui laissait les rennes. Mais avant tout Toru tenait à lui offrir quelque chose qu'il n'avait encore jamais offert à qui que ce soit.
    Les tremblements du début le surprirent et l'effrayerent legerement. Et si il lui avait fait mal ? Mais heureusement, ils s'arreterent bien vite pour se transformer en frissons, ce qui eut pour effet de rendre l'ardeur de Toru encore plus puissante qu'auparavant, en particulier quand ses doigts se glissèrent dans ses cheveux, lui arrachant un petit râle étouffé par son activité présente. 
    Enfin, revenant l'embrasser avec tout l'amour du monde, il lui demanda si il se sentait prêt pour la suite, parce que mine de rien, avec tout cela, le pauvre ainé avait beaucoup de mal à ne pas brusquer les choses à cause de son envie quasi-incontrôlable sur l'instant. Il espérait pouvoir très vite se débarrasser de ses vêtements qui étaient rapidement devenus une sorte d'instrument de torture.
    N'empêche qu'il donna encore le choix à son petit ami. 

    «  Sûr »
    Son intonation le fit frissonner et il se mordit la lèvre. C'était vraiment dur pour lui aussi, devoir accepter de blesser un peu celui qu'il aimait. Mais Satoshi etait vraiment prêt, apparemment, parce qu'il le sentit lier ses doigts aux siens, puis les serrer doucement, comme pour lui rappeler sa présence. Alors Toru l'observa droit dans les yeux, et il n'y vit aucune forme de peur, tout comme dans sa voix.
    Toru..S'il te plaît »
    -D'accord, Kamiya...
    Il lui sourit avec douceur et se pencha sur lit pour l'embrasser sans pudeur mais avec beaucoup d'amour.
    Alors il se lança. Et comme il le pensait, préparer quelqu'un à qui on tient autant n'est pas chose facile, peu importe combien de précaution il prit, la première fois vit le pauvre cadet se tendre à l'extreme pour supporter l'intrusion soudaine et douloureuse.
    Mais à force de caresses et de mots doux, il finit par se détendre lentement. Alors ce fut legerement plus facile, puisqu'il savaient à quoi s'attendre. Et Toru s'appliqua particulièrement dans sa tache pour que la suite ne soit pas aussi désagréable.
    Quand il eut terminé, il attira son petit ami tout contre lui, lui embrassant le cou avec ferveur.
    -Je suis désolé, mais j'étais obligé...
    Apparemment, son cadet ne lui en voulait pas, ce qui le rassura profondément. Et ce qui réveilla une autre envie qui lui fit l'effet d'un véritable brasier quand les jambes de son compagnon vinrent se placer contre ses hanches.
    En trois secondes, il était nu, lui aussi et venait rejoindre le blondinet, soupirant contre ses lèvres et échangeant un sourire amusé devant leurs réactions à tous les deux quand ils se collèrent l'un à l'autre.

    -Je t'aime tellement...mon ange.
    Il caressa ses hanches avec douceur et vint presque naturellement emboiter les deux pièces du puzzle humain qu'ils étaient. 
    Ce fut plus facile qu'il le pensait, et la chaleur qui l'envahit immédiatement ainsi que le plaisir fut si violent qu'il crut perdre la tète, sur le coup.
    Le coeur affolé, il se fit violence pour ne pas bouger, attendant que le plus jeune en dessous de lui lui donne le feu vert. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN - LIKEABOSS
avatar



☆ avatar : Yang Yo Seob
☆ DC : Je suis unique :3
☆ Etudes/emploi : Feignasse à plein temps :3


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Dim 03 Juin 2012, 4:56 pm

L'amour, ou le sentiment le plus incontrôlable qu'il puisse exister, ou du moins pour notre petit g-boy actuellement entrain de se demandé qu'il n'allait pas fondre dans la seconde qui suivra. Lorsqu'il avait rencontré Toru des années plus tôt il était à cent lieux d'imaginer qu'ils en arriveraient là, bien que ça ne lui déplaise pas au contraire. Le jeune homme était donc en état d'ébullition totale alors que son aîné s'occupait avec précaution de lui. Vint alors la question à laquelle il n'hésita pas à répondre positivement, voulait il continuer ou non, en était il sûr ? Absolument, le plus jeune affirma vouloir continuer et le supplia presque. Il fit un petit sourire lorsque Toru lui accorda, entre guillemet, sa requête. Satoshi ferma alors les yeux et répondit de façon automatique au baiser de son aîné, un sourire toujours gravé sur les lèvres. Alors que le baiser prit fin, le plus jeune se crispa en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il n'était pas habitué à ce que quelque chose s'introduise en lui, non il n'était pas habitué loin de là. Et ça avait eu pour effet de le tendre au maximum, il se mordit la lèvres et sa respiration s'accéléra. Son corps n'était pas fait pour ça, il l'avait bien compris mais s'il avait mal, c'était bien perce que c'était la première fois n'est ce pas ? Il senti un larme s'écouler le long de sa joue et tourna rapidement la tête sur le côté, oui il avait mal mais non, il ne voulait pas s'arrêter là, c'était trop facile. Il ferma alors les yeux et tenta de s'habituer à cette présence. Chose qu'il réussit à faire après un certain moment, il se détendait lentement, très lentement, grâce aux attentions de son aîné. Alors c'était pour ça qu'il avait peur ? Qu'il ne voulait pas le forcer ? Le jeune g-boy ne lâchait pas sa lèvre et gardait les yeux fermés, de violent frissons parcouraient son corps et la chaleur ne cessait d'augmenter. Il soupira doucement, la douleur passait peu à peu pour être remplacé par le plaisir, le plaisir et rien d'autre. Cette présence, il commençait à s'y habituer lentement et puis plus rien. Enfin non il sentit son corps se coller contre celui de son aîné et frissonna à nouveau lorsque les lèvres de ce dernier embrassèrent son cou tout en murmurant doucement, il s'excusait. Satoshi secoua légèrement la tête, non il ne voulait pas qu'il s'excuse, le plus jeune l'avait demandé après tout, il aurait pu faire demi tour plusieurs fois alors non, il n'avait pas à s'excuser. Le blondinet le regarda alors avec un sourire et glissa ses mains sur son torse tout en remontant lentement ses jambes sur ses hanches, sachant parfaitement que c'était trop tard pour faire demi tour maintenant, mais il s'en fichait, il ne voulait pas revenir en arrière. Il le laissa alors se reculer lentement pour revenir tout aussi nu que lui. Il soupira contre les lèvres de son aîné, tout comme il venait de le faire. Un sourire amusé étira ses lèvres, il avait l'air malin à réagir de la sorte rien qu'en se collant l'un contre l'autre. Le plus jeune rit légèrement et plongea son regard dans le sien, il n'avait plus peur, plus depuis un moment. Il avait une confiance total en lui et il savait qu'il avait raison de vouloir lui faire confiance, parce qu'il était la seule personne à lui avoir prouvé qu'il en était digne, de cette confiance. Il l'aimait, oui il l'aimait tellement, son cœur battait fort, beaucoup trop fort à son goût.

Il ne pensait plus à la gêne, non il n'y pensait plus, certes ses joues étaient sûrement en feu, tout comme le reste de son corps. La température de la pièce avait du rapidement augmentée, tout autant que celle de leur corps. Le plus jeune sourit à nouveau aux paroles de son aîné et le regarda, il était heureux à l'heure qu'il était, presque submergé de bonheur. Il n'avait été dans un tel état, tout n'était que découverte pour lui mais il était ravi, oui il était ravi de vivre ça avec son aîné et non avec quelqu'un d'autre. Un frisson et à nouveau une présence, elle le surprit moins et il eut moins mal, oui, la douleur n'était pas aussi forte que quelques instants plus tôt même si elle était quelque peu présente, ce qui en soi était quelque peu évident. Il se pinça les lèvres en soupirant légèrement et tenta de s'habituer à cette nouvelle présence dans son corps. Il vint timidement chercher les lèvres de son aîné avec les siennes, jouant doucement avec il finit par poser ses lèvres contre les sienne. Il fallait qu'il se focalise sur autre, pour pouvoir s'y habituer plus facilement. Le baiser fut tout aussi doux que tous les précédents bien qu'un peu plus fougueux. Le g-boy glissa ses mains dans le dos de son amant et le serra lentement, collant complètement son corps contre le sien. Leurs lèvres se séparèrent de quelque millimètres seulement, histoire de reprendre leur souffle. Le plus jeune plongea son regard dans celui de son aîné et lui sourit timidement pour lui donner son feu vert, oui, il s'était quelque peu habitué à cette présence et ne voulait pas s'arrêter là, pas maintenant, il avait deviner que Toru attendait son feu vert et il venait de le lui donner. Aucune paroles, ils n'en avaient pas besoin pour se comprendre, ils se connaissaient tellement.

_________________



« Même les étoiles dans le ciel de la nuit nous bénissent. Si je t'ai juste toi, alors je chante. Même si la pluie froide et le vent ou la nuit noire arrivent, mes sentiments ne changeront pas, je te le promets »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



☆ avatar : Sakurai Sho
☆ DC : Nopppeee
☆ Etudes/emploi : Etudes de Danse


MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18| Ven 08 Juin 2012, 4:34 pm

    Toru se détestait tellement de faire mal à son petit ami que s'en etait presque maladif. Il aurait pu tout arrêter maintenant, si il n'avait pas su que ce n'était pas la solution. Ça ne dura que quelques minutes et pourtant, pour lui, se fut horriblement long et il savait bien que c'était encore pire pour Satoshi. Mais le pire c'est que malgré tout ça, le désir de l'ainé ne disparaissait pas, bien au contraire, il devenait pratiquement insupportable.
    Il s'arrangea pour détendre le jeune homme un maximum pour que la suite soit moins difficile, et quand il eut terminé, remonta doucement sécher les larmes du plus jeune et s'excusa. Il ne pouvait tout simplement pas continuer sans le faire, bien que le jeune homme lui assura d'un petit mouvement de la tete qu'il n'en avait pas besoin.
    Le jeune homme finit donc de se déshabiller, ses vêtements étant devenus franchement inconfortable et revint contre son cadet, qui soupira et rit doucement, son si délicieux que le jeune homme vint joindre son sourire au sien. Un peu au moins, bien qu'à vrai dire le contact de leurs peaux l'une contre l'autre lui avait fait un tel effet qu'il avait eut bien de mal à retenir un gémissement. 
    Il ramena doucement les jambes de son compagnon autour de ses propres hanches, cherchant ce qu'il serait le plus confortable pour le plus jeune.

    Puis il vint s'unir à lui. Comme il l'avait bien préparé, ce fut bien plus facile pour lui comme pour l'autre. Satoshi se cambra un peu, envoyant un série de délicieux frissons dans la colonne vertébrale du plus vieux. Celui ci, une fois qu'il se sentit complètement entouré de la chaleur dévorante du corps de son petit ami, resta figé sur place, ne bougeant pas, laissant le jeune homme s'habituer à sa présence. Pendant ce temps, il chercha ses lèvres et fut récompensé d'un merveilleux baiser. Il frissonna en sentant les mains du plus jeune dans son dos et ne se fit pas prier pour venir se coller à lui, embrassant son cou en espérant qu'il commençait à se sentir mieux. Son regard le lui confirma et il n'attendait que qu'il fasse le premier pas. Résolution difficile à prendre pour le jeune homme qui ne voulait surtout pas faire quelque chose de mal.
    Et pourtant son envie de faisait si pressante qu'elle en etait douloureuse. Il avait envie de donner du plaisir à la personne qu'il aimait plus que tout. Alors il posa doucement ses mains sur ses hanches, ses lèvres sur les siennes, et s'aventura à bouger, très lentement. 

    Il eut bien la sensation que son coeur allait exploser dans sa poitrine tant c'était délicieux. Comme si...leurs corps respectifs etaient fait l'un pour l'autre. Ça devint rapidement très facile de bouger, bien qu'il ne voulait surtout pas précipiter les choses.
    Et au fur a mesure, le corps en dessous du sien devenait particulièrement réceptif, à son grand plaisir. Reprenant difficilement son souffle en deux baisers pour étouffer leurs gémissements. Il se redressa un peu pour pouvoir admirer le visage rosi de son compagnon.
    Alors il sut qu'il pouvait accélèrer la cadence. Une main caressant la hanches de son petit ami, l'autre se perdit dans des caresses bien plus intimes, remplaçant ses lèvres la ou elle avaient été quelques minutes auparavant. Il accéléra légèrement ses mouvement, s'étonnant encore de la facilité qu'avait leurs corps pour s'emboiter. 

    -Je t'aime tellement... Murmura t'il en se penchant pour l'embrasser à nouveau langoureusement alors qu'il passait encore à une vitesse au dessus, une main passée dans le dos de son petit ami pour le maintenir légèrement cambré sans le blesser.
    Il était tellement beau. Et Toru était tellement béat d'admiration à le regarder de cette façon, avec des cheveux blonds qui paraissaient argentés à la lumière de la ville, les yeux ouverts le regardant droit dans les siens, ses lèvres rosies, son cou blanc qu'il n'avait pas encore orné de suçon.
    D'ailleurs c'est ce qu'il s'attela à faire, doucement, alors que le plaisir les assaillaient en vagues violentes. 

    Il ne s'était encore jamais senti autant en communion avec le jeune homme. Leurs corps et leurs esprits se répondaient sans qu'ils n'aient besoin de formuler quoi que ce soit. C'était naturel. De vraies âmes sœurs, il ne pouvait plus en douter à présent. Les mouvements de sa main sur l'intimité du blondinet se calquèrent sur ceux de ses hanches plus rapides et plus profond. Alors, il toucha la prostate de son petit ami, plusieurs fois de suite. Il était entrain de perdre la tête, littéralement. Il se demandait comment est ce qu'il avait pu vivre aussi longtemps sans avouer ses sentiments au jeune homme. Il était si heureux à présent que ça lui semblait presque inimaginable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »





MessageSujet: Re: Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Revenir en haut Aller en bas

Beautiful days pv. Satoshi |NC-18|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Ikebukuro :: # IKEBUKURO. :: Lieux divers-